Modélisation et réutilisation des savoir-faire : application à l’activité de conseil aux organisations d=Modelisation and re-use ofknow-how. Application to business consulting

par Pierre Maret

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Marie Pinon.


  • Résumé

    Le partage des savoirs et des savoir-faire constitue une perspective stratégique au sein des organisations. Si le partage des savoirs a été relativement bien cerné (au travers des bases de données, des banques de données, des bases documentaires, des techniques comme l'hypertexte, etc. ), le partage des savoir-faire reste un problème peu abordé pour lequel aucune solution suffisamment générale n'a vu le jour. Nous nous plaçons dans le contexte de l'activité de conseil en stratégie d'entreprise, en organisation et en systèmes d'information. Cette activité est menée par des consultants et elle réside en des productions intellectuelles et non matérielles. Notre apport consiste à proposer un cadre conceptuel permettant une approche systématique de la formalisation et de la réutilisation des savoir-faire. Ceux-ci s'expriment en termes de démarches méthodologiques, de modèles cognitifs (schémas conceptuels mentaux) et de modèles de documents. Le cadre conceptuel proposé nous permet d'envisager une gestion effective des savoir-faire au niveau d'une organisation. Cette gestion comporte, d'une part un processus de formalisation, et d'autre part un processus de réutilisation des savoir-faire. Ce deuxième processus s'insère dans les tâches des experts, dans leur système de production au travers d'outils méthodologiques. Une gestion des savoir-faire se concrétise, dans les organisations, par la mise en place d'une logique informationnelle, c'est à dire basée sur la flexibilité des processus et sur la communication entre les individus. Cette logique se distingue des logiques artisanales et industrielles.


  • Résumé

    Sharing knowledge and know-how (process knowledge) is a strategic perspective within organizations. Although sharing knowledge has been relatively well treated ( through data bases, data banks, document bases, and several features such as hypertext, etc. ), sharing know-how remains little approached and no general solution has yet been proposed. Our work takes place in the context of consulting activity concerning firms' strategies, organization and information systems. This activity is carried out by consultants and it consists in intellectual productions instead of physical productions. Our contribution consists in providing a conceptual framework for a systematic approach dedicated to the formalization and the reuse of know-how. Know-how is expressed in terms of process models, cognitive models (mental conceptual schemes) and document models. The proposed conceptual framework allows us to carry out the management of know-how within a firm. This management comprises on the one hand a process dedicated to the formalization of know-how, and on the other hand a process dedicated to its reuse. This second process takes place in the work of experts, i. E. Their production system, through methodological tools. The management of the know-how induces fums to adopt an informational logic, i. E. Based on process flexibility and communication between individuals. This logic is opposed to artisanal and industrial logic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (213 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(1811)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1995-MAR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.