Elements pour une prise en compte de la participation des ménages au développement des réseaux d'eau potable et électricité dans les villes des pays en développement : le cas du Cameroun

par Thomas Tamo Tatietse

Thèse de doctorat en Génie civil

Sous la direction de Monique Bouyat.


  • Résumé

    L'objectif de cette recherche est d'apporter des éléments de réponse destinés à améliorer efficacement l'accession des ménages urbains des pays en développement aux réseaux d'eau potable et d'électricité. Pour cela, nous avons fait les propositions suivantes. Sur le plan financier, nous avons élaboré un cadre méthodologique permettant d'évaluer le taux d'effort des ménages dont la prise en compte entraînerait la rationalisation des investissements et une meilleure exploitation des réseaux. Des réponses techniques portent essentiellement sur la mise au point de niveaux de référence comme une alternative aux normes actuelles. Sur la base de la compatibilité entre le taux d'effort et les niveaux de référence, dont la probabilité d’occurrence constitue le risque, nous définissons pour chaque tissus urbain un niveau de desse1te approprié, le type et le dimensionnement optimal du réseau de distribution. Enfin, l'expérimentation menée sur 3 villes du Cameroun constitue un test satisfaisant du modèle proposé de développement des réseaux. La méthode d'évaluation graphique du 1isque financier que nous avons mise au point constitue un outil d'aide à la décision pour étendre ou pour renforcer un réseau. La démarche proposée permet, par rapport à la démarche classique, un accroissement du ratio ménages desservis au km du réseau de l'ordre de 40% dans les villes étudiées; ceci correspond à un gain global d'investissement de 57 %.

  • Titre traduit

    = Elements for a consideration of household participation in the development of drinking water and electricity networks in developing countries: : the case of Cameroon


  • Résumé

    Households access to potable water and electricity distribution networks, in many town and cities in developing countries is still very limited. How can the access of urban households to water and electricity be upgraded and sustained without neither diminishing the quality of services offset nor considerably increasing the financial burden on the state ? Therefore, to provide an appropriate answer, we present the following propositions: On the financial side, a computerised methodology is established to evaluate the affordability of households in order rationalised investment and network exploitation. Technical issues deals with points of reference as an alternative to current design codes. On the basis of compatibility between the affordability of households and points of reference of which the probability of occurrence constitutes the risk, we define for each urban stratum, an appropriate service level, the type and optimal design of the distribution network; Finally, field tests carried out in three Cameroonian towns namely Obala, Yaounde and Bandjoun confirm the model proposed for network development. We have also put into place a graphical financial risk evaluation method which constitutes a decision making aid for a network extension or reinforcement. The procedure proposed goes beyond the customary procedure to obtain the ration of underserved “households per KM” of network is about 40%, this corresponds to an overall investment gain of 57%.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (280 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(1807)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.