Contribution à la commande des machines synchrones à aimants permanents

par Hacène Bouzekri

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de Bernard Davat.

Le président du jury était Michel Lajoie-Mazenc.

Les rapporteurs étaient Claude Bergmann, Jean-Paul Louis.


  • Résumé

    Ce mémoire est consacré au développement de structures de régulation de courant des machines synchrones à aimants permanents (MSAP). Le premier volet de notre travail concerne la commande 120. Afin d'éliminer les surtensités qui apparaissent pendant les commutations d'une phase sur l'autre, à basse vitesse, une commande basée sur la mesure de la somme des courants des diodes du haut et des transistors du bas est proposée. Concernant les ondulations du couple engendrées par les formes d'ondes des FEM, nous avons proposé une stratégie de commande des courants de la machine dans un repère (alpha, beta) lié au stator permettant de les minimiser. Afin de minimiser les creux de couple qui apparaisse à grande vitesse, une commande fondée sur le contrôle de décroissance du courant commuté est introduite. Le deuxième volet de cette thèse concerne la commande vectorielle des MSAP et sa décentralisation. En premier, nous avons proposé une commande qui permet le contrôle du vecteur courant imposé par l'onduleur, avec deux régulateurs à hystérésis. Cette technique permet de réduire la fréquence de commutation et de contrôler les courants de la machine en amplitude et en phase d'une manière instantanée. Ensuite, une structure de contrôle des courants id et iq de la machine par des régulateurs à logique floue, utilisant des règles d'entrées/sorties linéaires, est introduite. Les régulateurs synthétisés sont indépendants des paramètres de la machine, et le contrôle de id et iq se fait d'une manière décentralisée

  • Titre traduit

    Contribution to permanent magnet synchronous machines control


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 p.)
  • Annexes : 101 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.