Obtention chez l'orge (Hordeum vulgare) de régénération par androgenèse et gynogenèse in vitro en conditions de stress salin : application à trois génotypes marocains

par Malika Fakiri

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Monique Sibi.

Soutenue en 1995

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .

Les rapporteurs étaient Jules Bouharmont.


  • Résumé

    Ce travail porte, sur la création par culture in vitro, de nouveaux types adaptés à la sécheresse et à la salinité. Le matériel concerne, Hordeum vulgare, est représenté par des orges de printemps marocaines de la région de Marrakech, cultivars: Asni, Tamelalt et 905, ainsi qu'un témoin des régions tempérées, l'orge de printemps française: Bérénice. La phase expérimentale de départ a consisté en l'adaptation de la technique d'androgenèse, en étudiant la durée de prétraitement au froid, la composition des milieux de culture et le stade de prélèvement des anthères. Les premières plantes ont ainsi été régénérées, essentiellement chez les cultivars marocains, mais avec une forte proportion d'individus albinos. Les difficultés soulevées par ce problème ont amené, de façon fructueuse, à l'établissement d'une autre voie permettant l'obtention de la totalité des plantes régénérées de type chlorophyllien: la gynogenèse, pour laquelle nous obtenons dans le meilleur cas 9 plantes pour 100 ovaires mis en culture. Gynogenèse et androgenèse ont conduit à la formation de cals et embryons qui ont fait l'objet d'une accoutumance progressive à des doses croissantes de chlorure de sodium (NaCl), ajoutées aux milieux de culture à mesure de repiquages successifs. La régénération de plantes à partir des souches tolérantes a été obtenue chez les génotypes: Tamelalt, Asni et Bérénice. La troisième partie a fait l'objet d'analyses des électrophorégrammes des bêta amylases, effectuées sur les produits de croisements diallèles des haplodiploïdes issus de la variété Bérénice. Elles ont montré une dissymétrie d'expression chez les croisements réciproques et ont donc confirmé les conclusions obtenues lors des analyses biométriques

  • Titre traduit

    Regenerated plants of barley (Hordeum vulgare) through in vitro androgenesis and gynogenesis with salt stress conditions : utilisation on three Moroccan genotypes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 p.)
  • Annexes : 209 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.