Separation de sources large bande a l'aide de moments d'ordre superieur

par VERONIQUE CAPDEVIELLE

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de LACOUME.

Soutenue en 1995

à l'INP GRENOBLE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude presente l'extension d'un traitement frequentiel de separation de sources a bande etroite au cas de signaux a large bande de frequence. Cette generalisation presente deux difficultes. La premiere concerne la convergence vers la gaussianite des signaux exprimes dans le domaine frequentiel par transformee de fourier discrete (tfd). Cette tendance asymptotique, demontree par le theoreme de la limite centrale met en defaut l'une des hypotheses fondamentales d'un algorithme de separation de sources base sur l'utilisation des statistiques d'ordre superieur. L'analyse developpee permet d'identifier les signaux ne validant pas les hypotheses du theoreme de la limite centrale (les signaux periodiques) et dans le cas contraire, d'evaluer leur vitesse de convergence vers la gaussianite. Le traitement des signaux large bande est concu comme un multitraitement de signaux a bande etroite. La deuxieme difficulte consiste donc a reconstruire le spectre des signaux large bande a partir des composantes frequentielles extraites a chaque canal de frequence. Une procedure de reconstruction est ainsi proposee. Elle est appliquee au cas de signaux vibratoires de machines tournantes. Certains signaux ne pouvant etre traites directement dans le domaine frequentiel, un nouveau critere de separation est propose. Il repose sur l'hypothese de non gaussianite des sources temporelles. La mise en uvre d'un tel critere necessite un pretraitement des observations, visant a identifier sans approximation, a partir d'un signal filtre, le produit du gain du filtre par la tfd du signal. Enfin, la comparaison de cet algorithme frequentiel avec la methode adaptative et temporelle de herault-jutten amene deux conclusions. La methode temporelle permet de traiter de maniere tres satisfaisante les signaux dont le spectre est continu. Un traitement frequentiel convient particulierement aux signaux a spectres de raies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 184 P.
  • Annexes : 73 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.