Étude sur l'interférence entre le français, langue officielle et le lingala, le swahili, deux des langues nationales du Zaïre : (avec l'influence historique du portugais)

par Kataka Kitoko

Thèse de doctorat en Études africaines

Sous la direction de Pierre Alexandre et de Gérard Philippson.

Soutenue en 1995

à Paris, INALCO .

  • Titre traduit

    ˜A œstudy on interference between french as official language and lingala and swahili two of the zairean national languages on the other : (with the historical influence of Portugue)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre étude a pour but d'étudier l'interference entre le français langue officielle et le lingala et swahili, deux des quatres langues nationales du Zaire. Suite au contact que le Zaire a eu avec le monde extérieur notamment avec les pays d'Europe, que ce soit avant, pendant ou après la colonisation, les langues nationales ont acquis un développement. Ce fait se traduit par l'enrichissement de ces langues, de nouveaux mots d'origine française surtout dans les domaines technique, politique, économique, religieux et social. Ces mots s'intégrent parfaitement dans les langues nationales selon les différents procèdés scientifiques et sont ainsi considérés comme d'autres mots bantu. Ce contact socio-économique contemporain commence dans les grandes villes du Zaire parce que c'est là où il y a plus de gens qui viennent du monde extérieur, et se prolonge sur l'étendue du pays pour contribuer ainsi à son développement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (324 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 308-321

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.732
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.732
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.