L'apprenant d'une langue étrangère en contexte scolaire et les déterminismes sociaux : paradoxes et congruences

par Sylvie Wharton

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Louise Dabène.

Soutenue en 1995

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    Cette these s'attache a la question des mecanismes de l'action differentiatrice de l'origine sociale sur l'apprentissage d'une langue etrangere en contexte scolaire, dans une perspective socio-didactique. La premiere partie du travail inscrit la reflexion dans un cadre theorique sociodifferentiel a l'interieur duquel la place et le role de la provenance sociale de l'apprenant sont discutes aux cotes des autres facteurs de differentiation habituellement evoques. L'investigation theorique conduit a prendre en consideration une variable intermediaire, le milieu familial, en ce que les rapports au savoir qu'il imprime ne sont pas indepedants du milieu social environnant. Deux enquetes sur le terrain traitent du pouvoir interactif de l'apprenant dans la classe de langue etrangere au regard de son groupe social d'origine, et posent la question en termes de distance : distance sociale entre l'apprenant et la langue etrangere, distance socio-cognitive entre l'apprenant et la situation d'apprentissage. Si un milieu social aise fournit a l'apprenant des conditions favorables pour reduire la distance qui le separe de la langue a apprendre, un contexte plurilingue pluriculturel, y compris dans un environnement social defavorise, est suceptible de generere des representations de l'etranger propices a la creation d'attitudes favorables a l'apprentissage des langues etrangeres, bousculant ainsi les prejuges largement deterministes.


  • Résumé

    This thesis, from a socio-didactic viewpoint, deals with the mechanisms of the differentiating action of social origin on foreign language learning in the school environment. The first part of the work orientates the study in a socio-differential theoritical framework in which the place and role of the social origin of the learner are discussed side by side with other factors of differentiation generally referred to. The theoritical investigation leads to the consideration of an intermediary variable, the family context, in that the relationships it communicates are not independant of the immediate social context. Two investigations on the research setting treats the interacting power of the learner in the foreign language classroom in relation to his social group of origin and states the question in terms of distance : social distance between the leraner and the foregn language, socio-cognitive distance between the learner and the situation of learning. If a rich social environment provides favourable conditions to the learner so as to reduce the distance that separates him from the target language, a plurilingual pluricultural context, inclusive in a underpriv-ledged social environment is capable of generating representations of the stranger favourable to the creation of positive attitudes in the learning of foreign languages, thus overhanding all generally determining prejudice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 453 f
  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 205143/1995/18
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 205143/1995/18/TRI
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.