La poetique du temps dans l'oeuvre de robert lowell

par Eric Athenot

Thèse de doctorat en Études nord-américaines

Sous la direction de Alain Suberchicot.

Soutenue en 1995

à Grenoble 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette exploration de la strategie temporelle mise en oeuvre par robert lowell s'appuie sur les axes fondamentaux de la poesie. Tout en s'efforcant de depasser la dimension purement autobiographique des poemes, ce travail tente de demontrer comment l'emergence d'un style dit confessionnel signale en fait le besoin du poete de recentrer le discours sur une temporalite percue comme deficiente. La confession systematique, les crises de folie, le recours au pathos, la hantise de l'echec artistique et la presence obsedante d'un moi qui cherche vainement a articuler sa quete impossible de l'oubli reparateur sont au centre de cette etude. Les relations qu'entretient l'oeuvre poetique et theatrale avec l'histoire mettent en evidence une tendance marquee, a travers la metonymie, a meler devenir personnel et eschatologie collective. Tout ceci conduit l'auteur de ce travail a se concentrer sur les mecanismes operatoires de la production lowellienne pour arriver a la conclusion que le discours poetique chez lowell s'efforce paradoxalement d'occulter les enjeux veritables de l'oeuvre. La douleur retrospective et les traumatismes de l'enfance ne sont plus alors a lire dans leur dimension biographique mais comme les moteurs necessaires d'une oeuvre qui s'ecrit en cherchant avant tout a exercer sa volonte de puissance sur un reel inexorablement fuyant.


  • Résumé

    The present analysisof lowell's temporal strategy examines the poetry's constitutive elements. While endeavouring to go beyond the merely autobiographical data presented by the poems, this thesis tries to show how the the emergence of the confessional style signals the poet's need to focus his discourse on his deficient relationship with time. Systematic confession, the bouts of madness, the recourse to pathos, the obsession with artistic failure as well as the haunting presence of a self vainly trying to articulate his doomed attempts at forgetting are key motifs analysed in the present thesis. The relationship between lowell's poetic and theatrical output and universal history signals a marked preference for metonymy as well as the poet's conscious desire to blend private development and collective eschatology. All this leads the present writer to consider the functional workings of the poetry and to reach the paradoxical conclusion that lowell's poetic discourse tries hard to cover up the fundamental concerns of his work. Retrospective agony and childhood traumata therefore need no longer be read in their autobiographical dimension only but as the necessary stimuli of a poetry which tries first and foremost to exert its author's will-to-power over an intractable and forever hostile reality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.