Synthese de poudres d'alliages intermetalliques terres rares metaux 3d et de leurs phases d'insertion par des procedes chimiques a basse temperature. Obtention de nanocomposites a haute permeabilite magnetique par reaction-decomposition controlee de ces phases d'insertion

par MARIA FEBRI

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de J.-C. JOUBERT.

Soutenue en 1995

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les methodes conventionnelles de synthese d'alliages intermetalliques contenant terres rares (tr) et metaux 3d (m) s'effectuent par fusion des metaux precurseurs. L'impossibilite d'obtenir directement apres fusion (c. -a-d. Sans post-recuit d'homogeneisation) des alliages a fusion non congruente limite cette approche. L'approche chimique par calciothermie, appelee procede d'oxyde-reduction-diffusion (ord) presentee ici, permet d'operer a plus basses temperatures, par consequent d'obtenir des alliages stables, en dessous de leur point de fusion non congruent ; le post-recuit devient alors inexistant. Dans ce procede, l'oxyde de terre rare et du metal (m) (precurseurs en poudre) sont melanges puis chauffes en presence de calcium en leger exces. A l'etat liquide, ce dernier joue un double role d'agent reducteur (reduction oxyde de terre rare en metal) et de milieu reactionnel, afin de faciliter la diffusion des especes metalliques reactantes. Des alliages binaires et ternaires repondant a des formules diverses ont ainsi ete synthetises. Ce travail montre que le procede ord est devenu une bonne alternative d'elaboration d'alliages tr-m. L'apport de la chimie est ensuite etendu aux procedes d'hydruration et de nitruration des alliages tr-m, ou l'hydrogene (ou l'azote) est libere par la decomposition des composes sources: nah ou nabh#4 en presence d'eau, et nan#3. Les reactions d'hydruration (de nitruration) chimiques sont caracterisees par des mesures magnetiques (aimantation, t#c, h#c,). On montre que la voie chimique permet d'abaisser les temperatures operatoires d'hydruration (de nitruration). Enfin, en controlant la reaction de segregation des phases d'insertion metastables (hydrures, nitrures) d'alliages tr-m, on parvient a obtenir des nanocomposites. Par exemple, la segregation des alliages ternaires nd-(fe,co)-b avec l'azote (>400c) forme des nanocomposites constitues des precipites de ndn (refractaires) dans une matrice nanocristalline d'alliage fe-co. Ceux-ci presentent en plus une susceptibilite magnetique elevee dans la gamme de frequences 0,1-20 ghz. Ils constituent ainsi une nouvelle classe d'absorbants de micro-ondes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 294 P.
  • Annexes : 222 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.