Etude de siliciures ternaires elaboration, proprietes structurales et magnetiques

par ANNE VERNIERE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de J.-X. BOUCHERLE.

Soutenue en 1995

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La partie principale de cette these est consacree a l'etude du compose a fermions lourds uir#2si#2. L'elaboration de monocristaux de grande purete chimique en a ete une etape importante. L'etude et la mise au point d'un nouveau four de tirage czochralski a chauffage tri-arcs sont decrites. Cet appareillage, entierement concu en technique ultravide, a permis la synthese de monocristaux dont les caracteristiques sont meilleures que celles publiees, jusqu'a ce jour. La recherche de nouveaux intermetalliques ternaires proches, dans le diagramme d'equilibre, des composes a fermions lourds de formule generale 1-2-2 est egalement abordee. Trois nouvelles familles de composes ont ete ainsi mises en evidence: m#2t#3x, m#6t#1#6x#7 et m#4t#1#3x#9 (avec m = terre rare ou uranium, t = element de transition et x = silicium ou germanium). Leurs proprietes cristallographiques et physiques ont ete etudiees. Les composes des deux premieres familles sont paramagnetiques de type pauli. Ceux de la troisieme sont, en revanche, tous ordonnes, avec des comportements magnetiques varies. En particulier, nos mesures revelent que u#4ir#1#3si#9 et u#4ir#1#3ge#9 sont deux nouveaux fermions lourds presentant trois transitions magnetiques. Les etudes realisees au cours de ce travail sur uir#2si#2 confirment toute la complexite de ce compose a fermions lourds. Les caracterisations structurales de nos monocristaux ont mis en evidence, pour la premiere fois, l'existence de substitutions d'iridium, par du silicium, sur les deux sites cristallographiques de l'iridium. Les sites de silicium ne sont pas affectes par ce melange, ce qui n'avait jamais ete soupconne. L'influence du recuit et de la stoechiometrie sur les proprietes de uir#2si#2 est egalement presentee. Les etudes par diffraction des neutrons ont montre que uir#2si#2 est antiferromagnetique de type i, que la densite d'aimantation est isotrope et presque uniquement portee par l'uranium et qu'il existe une contribution positive supplementaire attribuable aux electrons de conduction

  • Titre traduit

    Study of ternary silicides single crystal growth, structural and physical properties


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 192 P.
  • Annexes : 114 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.