Devenir de l'atrazine en culture de mais : etudes en plein champ site de la cote saint andre, isere, france et au laboratoire. recherche de solutions alternatives de traitement

par SAMIRA TASLI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de P. RAVANEL.

Soutenue en 1995

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail presente dans ce memoire concerne une etude du devenir d'un herbicide du mais, l'atrazine en condition de plein-champ: bilan et modes de dissipation. Des experimentations de laboratoire mettant en jeu des methodes diverses (suivi de l'atrazine #1#4c, couches minces et colonnes de terre, lysimetre non remanie) permettent d'etayer les resultats obtenus sur la parcelle experimentale du site observatoire des pollutions diffuses du lycee agricole de la cote saint andre (isere, france) ou a ete suivie pendant 3 ans la composition en herbicide et metabolites du sol sur 1 metre de profondeur et celle de l'eau interstitielle prelevee par bougies filtrantes. La matiere active (1 kg/ha) apportee annuellement fin avril se dissipe selon cinq voies d'importances tres inegales: volatilisation (15%), absorption par la culture (10%), adsorption sur le complexe argilo-humique et metabolisation (40-50%), entrainement vers les eaux profondes (30-40%). Dans la situation etudiee, les deux voies principales sont la metabolisation par la microflore du sol et l'entrainement lors des episodes pluvieux precoces. Apres un an de culture, la teneur en atrazine et derives au sein du premier metre de sol est voisine de 400 g/ha ce qui indique que l'evacuation de la matiere active n'est pas complete. Notre etude de terrain completee par une experimentation de laboratoire, conduit a mettre en evidence la possibilite de pertes precoces importantes de matiere active durant les deux premiers mois de culture. Trois concepts importants relatifs a l'efficacite d'un herbicide de prelevee emergent de notre etude: la concentration critique dans l'eau du sol, la duree critique durant laquelle cette concentration doit etre maintenue pour assurer l'effet herbicide, la profondeur critique qui represente la couche de sol dans laquelle doit jouer l'effet herbicide. Pour l'atrazine en culture de mais, dans nos conditions, ces criteres ont ete mesures: concentration critique: entre 50 et 200 micromoles ; duree critique: deux mois ; profondeur critique: 10 cm. Avec 1 kg/ha d'atrazine sous forme de suspension concentree, les trois criteres d'efficacite sont remplis malgre d'importantes pertes par drainage lors des episodes pluvieux precoces. Des modifications de formulation ayant pour consequence un relargage progressif devrait permettre l'economie d'une part importante de matiere active. La derniere partie de ce travail concerne une approche de mise en place de solutions alternatives de traitements herbicides en culture de mais


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 P.
  • Annexes : 260 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.