Une approche lagrangienne pour caracteriser la variabilite spatiale des champs de pluie en milieu sahelien. Application a l'estimation des lames d'eau moyennes a partir d'une information binaire

par PHILIPPE CROCHET

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de J.-D. CREUTIN.

Soutenue en 1995

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude propose une analyse geostatistique de la variabilite spatiale des champs de precipitation intermittents en region sahelienne. Les donnees proviennent du reseau dense de pluviographes de l'experience epsat-niger. Deux saisons des pluies ont ete etudiees au pas de temps de l'heure. Une premiere analyse fondee sur la distinction des notions d'intermittence spatiale et de variabilite en soi, met en evidence la presence d'une organisation spatiale systematique de l'intensite de precipitation a l'interieur des surfaces pluvieuses. Une methodologie est ensuite developpee pour caracteriser de maniere simple la presence de cette derive. Elle consiste a rattacher les caracteristiques statistiques de l'intensite de pluie a la geometrie des surfaces pluvieuses, en definissant un mode de reperage capable d'evoluer avec le systeme precipitant. On montrera par exemple que la moyenne de l'intensite de pluie croit du bord vers l'interieur des surfaces pluvieuses. Cette information est ensuite utilisee pour estimer la lame d'eau moyenne precipitee sur un domaine, a partir de la seule connaissance de la geometrie des zones pluvieuses au dessus d'un seuil d'intensite donne. Les performances de cette methode (la methode de la derive) sont comparees a celles de la methode des seuils. Les resultats obtenus montrent sa superiorite dans la plupart des cas etudies. Si un dispositif satellitaire est capable de fournir l'information necessaire pour localiser les zones pluvieuses au dessus d'un ou plusieurs seuils, cette methode est prometteuse pour caracteriser la repartition spatiale de l'intensite de pluie, a des echelles temporelles reduites, sur des zones de grande extension spatiale, ou la mesure in-situ fait defaut


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 P.
  • Annexes : 67 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.