Activation de l'oxygene moleculaire par la nad(p)h : flavine oxydoreductase de escherichia coli. applications a l'etude du stress oxydant

par PHILIPPE GAUDU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. FONTECAVE.

Soutenue en 1995

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La majeure partie de l'oxygene consomme par les organismes aerobes est reduite en molecule d'eau au niveau de la chaine respiratoire qui produit les elements energetiques au metabolisme cellulaire. Cependant, la reduction monoelectronique de l'oxygene conduit au radical superoyde, un compose toxique. Les organismes aerobes s'en protegent en exprimant les superoxide dismutases (sod). Chez e. Coli trois enzymes ont ete caracterisees comme des sources de superoxyde. Les flavines, reduites par le nadph ou nadh, produisent cette espece en milieu aqueux. La production de superoxyde est fortement augmentee par la nad(p)h:flavine oxydoreductase, qui catalyse la reduction des flavines libres (fmn, fad, riboflavine) a partir du nadph ou du nadph. Elle peut etre utilisee comme un outil simple, efficace et selectif de production de superoxide. Des etudes de piegeage de radicaux ont ete utilisees pour etudier la formation de ces radicaux. La nadph:sulfite oxydoreductase et la nadph:ferredoxine oxydoreductase catalysent la reduction du paraquat, un herbicide, qui reduit l'oxygene moleculaire en superoxyde. La premiere enzyme est probablement responsable de la toxicite du paraquat, in vivo. La ribonucleotide reductase est une enzyme fondamentale pour les cellules. Elle catalyse la production des desoxyribonucleotides, les precurseurs de l'adn. Cette enzyme est inhibee par les superoxydes. La sous-unite r2 de la ribonucleotide reductase de e. Coli contient un radical tyrosinyle qui est absolument necessaire a l'activite enzymatique. Il est demontre qu'il est la cible specifique du superoxyde


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 P.
  • Annexes : 181 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.