Analyse fractale d'interfaces pour les instabilites de rayleigh-taylor

par STEPHANE MIMOUNI

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de G. LAVAL.

Soutenue en 1995

à l'EP .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'interface separant un fluide lourd place sur un fluide leger dans le champ gravitationnel est le siege d'une instabilite dite de rayleigh-taylor. L'instabilite de rayleigh-taylor est simulee numeriquement sur un calculateur parallele en resolvant les equations 2d d'euler compressible pour deux fluides. Notre objectif est de caracteriser la morphologie de la zone de melange entre les deux fluides. On modelise l'interface par une fractale. On calcule alors la dimension fractale de l'ensemble de particules traceuses placees a l'interface entre les deux materiaux. Un premier resultat est que la dimension fractale tend vers la valeur stationnaire 1,7. Ce resultat est ensuite utilise pour determiner une loi de melange impliquant la geometrie de l'interface. Nous en deduisons l'opacite effective du melange. Pour generaliser cette premiere approche, nous appliquons le formalisme multifractal a l'etude de la morphologie de la zone de melange. Ainsi, nous developpons un cadre d'etude pour definir et etudier des interfaces multifractales. Dans ce contexte, la transformee en ondelettes s'avere etre un outil puissant pour definir un formalisme multifractal adapte aux interfaces et pour calculer les dimensions fractales generalisees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 P.
  • Annexes : 77 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École polytechnique. Bibliothèque Centrale.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.