Alterations hydrothermales dans le gisement aurifere de salsigne (aude, france)

par JOEL ARMAND

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de M. DEMANGE.

Soutenue en 1995

à l'EMP .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le gisement de salsigne est un des plus grand producteur d'or d'europe occidentale. Le gisement est constitue de differents types de corps mineralises situes dans des contextes lithostratigraphiques et structuraux varies temoignant d'une colonne hydrothermale developpee sur 500 metres d'elevation au moins. L'objectif de cette these est d'etudier les alterations hydrothermales developpees autour et dans ces differents corps mineralises, de definir ces alterations par la petrographie, de les caracteriser par les compositions chimiques des mineraux neoformes et transformes et par l'effet geochimique des solutions sur l'encaissant et enfin de preciser les conditions de l'hydrothermalisme. On demontre ainsi la succession de neuf stades separes par des episodes de cataclase: biotitisation avec developpement de mispickel et or dissemines, muscovitisation, chloritisation avec developpement de sulfures massifs, feldspathisation, quartz blanc sterile, veines a quartz - chlorite - mispickel - pyrite, veines a bismuth - bismuthinite - electrum, veines a quartz - pyrrhotite - chalcopyrite - blende - kustellite et enfin venue ultime a sulfosels de plomb - antimoine - argent - bismuth. Les differentes methodes utilisees (petrographie, composition chimique des mineraux, thermochimie et geochimie) convergent pour demontrer que le gisement resulte de l'action recurrente et concurrente de deux types de fluides contrastes dont l'origine demeure toujours dans le domaine des hypotheses: fluide de type i responsable de la biotitisation, feldspathisation et stade a bismuth - bismuthinite - electrum ; ce type de fluide est alcalin, reducteur, a basse fugacite de soufre et en equilibre avec les carbonates ; fluide de type ii responsable de la chloritisation et des stades a quartz - chlorite - sulfures et a quartz - pyrrhotite ; ce type de fluide est acide, oxydant, a fugacite de soufre plus eleve de deux ordres de grandeur au moins et est en desequilibre avec les carbonates


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 260 P.
  • Annexes : 109 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.