Recherches sur le bonheur dans l'éthique orthodoxe (IVe-XIIe s. )

par Georges Arabatzis

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de André Guillou.


  • Résumé

    The present thesis studies the position held by happiness in the orthodox ethics, from 4thc. , when the political - religiou system of orthodoxy was established, till the 12 th c. Following max weber we considerate ethics as a privilegated field between religion and society. The orthodox ethics is a vaste field which lays beyond the religious morality and the doctrine and it recovers the totality of the byzantin's life, his beliefs, his feeling and actions. After a brief study of the classical, the hellenistic and the jewish inheritance of the orthodox ethics, concerning happiness, we pass to the study of the two principal axes of the orthodox idea of happiness : ist : the knowledge : the ways of the byzantin's perception affirm the priority of life before knowledge, following a long and ancient tradition. 2nd : the model of the pious : he is the person who knows and acts according to piety. Afterwards, we pass to an essay describing the orthodox hapiness, concentrated to the principal virtue of meekness and the synthesis between tradition (the ancient science) and present reality, between the external culture (scholasticism) and internal culture (ethical consciousness).


  • Résumé

    Il s'agit d'une etude concernant la place du bonheur dans l'ethique orthodoxe du monde byzantin du ive s. , date a laquelle le systeme politico religieux de l'orthodoxie a ete instaure, jusqu'au xiie s. D'apres max weber, on considere l'ethique comme le champ privilegie entre religion et societe. L'ethique orthodoxe est un vaste domaine qui depasse la morale religieuse et les doctrines pour embrasser la totalite de la vie de l'homme byzantin, ses croyances, ses sentiments et ses actions. Apres un examen sommaire de l'heritage antique, hellenistique et hebraique de l'ethique orthodoxe, au sujet du bonheur, on passe a l'etude des deux axes principaux de la conception orthodoxe du bonheur : 1 - la connaissance; les modes de perception des byzantins affirment la primaute de la vie sur la connaissance, suivant une longue tradition antique. 2 - le modele de l'homme pieux; c'est l'homme qui connait et pratique la piete, l'euoebeia, et a qui appartient le bonheur. Suit un essai de description du bonheur orthodoxe, centre sur la vertu principale de "douceur", mpaotns, et la synthese entre tradition (science antique) et realite presente, entre culture exterieure (erudition, encyclopedisme) et culture interieure (conscience ethique), synthese heureuse, conquete quotidienne et action. L'etude se termine par la conclusion et une notice bibliographique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (308 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18145

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2865
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.