L'exil revisité : le retour des réfugiés chiliens

par Anne-Marie Gaillard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François Raveau.

Soutenue en 1995

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le retour d'exil n'est pas que la conclusion tant souhaitée d'une migration contrainte, c'est une nouvelle rupture qui loin d'atténuer l'état de manque ressenti par les "déracines" est l'occasion de revivre son exil, d'une part parce que la punition d'exil prend toute son ampleur lorsque l'on constate que l'on n'a plus de place assignée dans son pays, et d'autre part parce que, comme toute migration, le retour requiert les mêmes démarches et étapes d'adaptation dans un pays où l'on est décalé. Au travers du cycle migratoire de l'exil chilien en France, étudie à la fois quantitativement et qualitativement dans toutes ses étapes (départ, séjour et retour), la thèse examine les caractéristiques du retour (le choix, la réalisation et les étapes de la réintégration professionnelle et sociale), en les mettant en perspective avec les caractéristiques connues des retours de migrations volontaires. Il apparait que les retours d'exils s'inscrivent bien dans la logique des retours de migrations et que les mobiles immédiats en sont les enjeux familiaux, les crises ou les ruptures ou encore une aspiration à une mobilité professionnelle, toutefois, le sens donne à ces retours en différé car c'est bien en terme de droit de vivre dans son pays et de devoir de restitution que les refugies perçoivent ce retour.

  • Titre traduit

    Theexile revisited, the home return of Chilean refugees


  • Résumé

    Return from exile is not only the wishful end of a forced migration, it is a new breakup. It is also a new exile for at least two reasons; firstly, because the returnee has no longer his or her assigned position in his or her homeland; secondly, because as in all migration, the returnee has to go through all the necessary steps to adapt again to this country where he or she no longer really belongs. Through the migratory cycle of the Chilean exile, studied both quantitatively and qualitatively in all its steps (departure, stay abroad, and return), this thesis analyses the characteristics of the return (choice, steps of the social and professional re-insertion). A comparison is also made with returns from voluntary migrations. It is shown that return from exile have the same characteristics and logics as returns from voluntary migrations: family considerations, crises and breakups, professional mobility are at stake. Yet, the meaning given to the returns are differing: for the refugees the return is a recognition of the right to live in his or her country, and of the duty to contribute to his or her country's development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (579 f., ?)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 549-570 (vol. 1)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1995 103 1-2
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4626
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.