Politique publique et economie de l'innovation : une comparaison bresil-inde de l'utilisation industrielle de la canne a sucre

par Pierre Audinet

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Ignacy Sachs.

Soutenue en 1995

à Paris, EHESS .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le secteur de transformation de la canne a sucre est porteur d'un large potentiel d'innovation pour les pays en developpement. Le bresil et l'inde sont deux pays ayant mene des projets de developpement agro-industriels de ce secteur: programme ethanol au bresil et expansion de l'industrie sucriere en inde. Une approche comparative fait emerger une question centrale: celle du role de l'etat dans l'inovation. Les theories standard sur l'industrie naissante posent le probleme du role de l'etat dans l'innovation comme celui d'un cout pour la collectivite qui pour etre justifie doit induire une dynamique d'innovation de l'industrie protegee. L'exigence d'agregation du calcul economique requis par ces theories ne permet pas de rendre compte de la diversite des comportements d'innovation microeconomiques et de la logique economique et institutionnelle ayant preside a la formation de trajectoires technologiques. Ces theories portent un jugement sur le role de l'etat dans l'innovation qui d'un point de vue normatif risque de conduire au demantelement de l'action publique. Elles laissent de cote la question de la capacite de l'etat a identifier des lieux de l'apprentissage sectoriel par lesquels peuvent etre induits des comportements durables d'innovation. Pour traiter cette question, la these met en perspective des strategies d'innovation publiques differenciees dans les deux pays. A l'analyse des mecanismes de l'action publique s'ajoute une apprehension des determinants sectoriels de l'innovation obtenue par le biais d'approches empiriques complementaires: enquetes de terrain description des trajectoires technologiques, modelisation des comportements microeconomiques.


  • Résumé

    The sector of sugarcane transformation holds large potential for innovation in developing countries. Brazil and india are two such countries that have carried out agro-industrial public projects in this sector: the ethanol programme in brazil and the expansion of the sugar industry in india. A comparative approach leads to the emergence of a central question: that of the role of the state in innovation. The standard economic theories on infant industry pose the problem of the role of the state in innovation as a social cost which, in order to be justified ought to induce innovation in the protected industry. The necessity of an aggregation for the economic calculations required by these theories does not account for the existence of the diversity of microeconomic innovation behaviours and the economic and institutional logics having shaped the formation of technological trajectories. These theories carry a judgement on the role of the state in innovation which from a normative point of view risks leading to the dismanting of public action. They leave aside the question of the state's capacity of identifying the areas of sectoral learning through which durable innovation behaviours could be induced. In order to treat this question, this thesis puts in perspective the differentiated strategies of public innovation in the above mentioned two countries. To the analysis of the mechanisms of public actions is added an apprehension of sectoral determinants of innovation obtained through complementary empirical approaches: field studies, description of technological trajectories microeconomic behaviour modelling.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1995 46
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4650
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.