Les maux et leurs causes chez les Nzakara, République Centrafricaine

par Joseph Baliguini

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de François Raveau.

Soutenue en 1995

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La présente étude essaie de comprendre comment les nzakara de la république centrafricaine conçoivent et traitent la maladie, le malheur et l'infortune en général. Au cours de nos recherches, le travail a progressivement évolue vers une étude comparative qui nous a conduit à aborder la médecine occidentale moderne à travers son histoire, puis la médecine populaire en France. Dans un premier temps, un rappel des principales étapes de l'histoire de la médecine occidentale moderne permet de constater que celle-ci, après s'être débarrassée des conceptions magico-religieuses, son évolution a été longtemps gênée et freinée, de manière inconsciente, par les systèmes et les théories philosophiques. Nous apprenons également que la médecine populaire d'aujourd'hui, au moins dans ses aspects médicaux, a beaucoup hérite des pratiques de la médecine officielle des époques antérieures, ce qui a fait d'elle une médecine traditionnelle un peu différente des autres médecines du même type. Ensuite, il est montre que la médecine nzakara est basée sur une vision du monde ou des forces personnelles et impersonnelles agissent en bien ou en mal à l'égard des humains. C’est à travers l'interprétation des maux et des malheurs dont ils sont victimes que les nzakara actualisent les différents éléments de leur vision du monde. L'intermédiaire entre ces puissances et le reste du monde est le devin-guérisseur. Enfin, après avoir décrit le fonctionnement des différentes structures de la médecine moderne en pays nzakara, nous essayons de voir s'il existe des similitudes ou des différences entre les systèmes médicaux occidentaux et celui des nzakara ? Cette étude a permis de constater que différents systèmes médicaux peuvent coexister dans la complémentarité.

  • Titre traduit

    Diseases, misfortunes and their causes among the Nzakara of central African Republic


  • Résumé

    In this study, we try to understand how the Nzakara of Central African Republic conceive and treat diseases and misfortunes in general. During this research, an attempt is made towards a comparative study which allows us to deal with a summarily historiography of modern western medicine, and popular medicine in France. First of all, a reminder of the principal stages of the history of modern western medicine permits us to constate that, western medicine, after getting rid of magico-religious conceptions, its development and evolution had for a long time been uncounsciously slowed down and hampered by philosophical systems and theories. It is also understood that, today, popular medicine, at least in its medical aspects, has in early periods, greatly inherited certain practices from official medicine : an aspect that has made it somehow quite different from other types of traditional medicine. Secondly, it is pointed out that, Nzakaran medicine is based on a world vision where personal and impersonal forces act correctly or badly towards human beings. It is according to the interpretations of diseases and misfortunes of which they are victims that, the Nzakara actualize the different elements of their view of the world. The intermediary between these powerful forces and the rest of the world is the devine-healer. Lastly, having described the different structures of modern medicine among the Nzakara, we try to see whether there are some similarities and differences between western medical systems and those of the nzakara. This study, however, has allowed us to certify that, different medical systems can and do coexist in contemporanity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (440 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. [416]-426

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1995-23
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4481
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CEAF B 20112
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TI 26

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2992
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1499
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.