La recherche en sciences sociales chez Renault : 1953-1991

par Anne-Sophie Perriaux

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Patrick Fridenson.

Soutenue en 1995

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le but de cette thèse d'histoire contemporaine est d'évaluer l'impact de la recherche en sciences sociales chez Renault. Renault est l'une des premières entreprises françaises à se doter d'un service d'études sociales : celui-ci est institue a la direction du personnel en 1953. La période étudiée va donc de 1953 à 1991, date a laquelle les sciences sociales sont intégrées a la direction de la recherche de Renault. Toutes les recherches en sciences sociales, quelles que soient les disciplines (marketing exclu), ont été prises en compte qu'elles aient été menées par des acteurs de l'entreprise ou par des chercheurs extérieurs, indépendants ou contractuels. La recherche est étudiée successivement sous trois angles. Le premier s'attache à décrire les institutions et les acteurs. Il met en valeur trois moments : 1953-1971 tourne vers la recherche de connaissances ; 1971-1983 vers la recherche de solutions et 1983-1991 vers la recherche d'une cohérence. Ensuite, a partir d'études de cas, sont analysées les démarches mises en œuvre pour chaque type de recherches : celles qui donnent lieu a des rapports (dites recherches-rapports), celles qui interviennent sur la situation étudiée (dites recherches-actions) et celles qui accompagnent des changements en cours. La troisième et dernière partie envisage la recherche sous l'angle des objets et des champs qu'elle construit. Au cours des années 1980, le secteur commercial et la valorisation des recherches tendent à se constituer en objets, tandis que l'entreprise, comme entité, devient le principal champ de référence. La thèse conclut au caractère inopérant de la césure entre recherches fondamentale et appliquée, le premier résultat d'une recherche étant le processus de recherche lui-même.

  • Titre traduit

    Social sciences research at Renault 1953-1991


  • Résumé

    The aim of this thesis in contemporary history is to evaluate the impact of social sciences research on a compagny. In 1953, Renault became one of the first compagnies in france to set up a social studies unit, within the personnel department. The period studied is 1953-1991, when the social studies unit was integrated into the research department. The thesis looks at research from all the social sciences disciplines, except marketing, and includes work carried out both by Renault employees and by external researchers, working either on their own or as consultants. The history of research at Renault is studied from three points of view. The first section analyses the institutions and actors involved. It distinguishes three periods : 1953-1971, dominated by a search for information ; 1971-1983, a search for solutions ; and 1983-1991, a search for a greater coherence. The second section, based on several case studies, looks at the different methodological approaches associated with different types of research : 'report research', 'action research' and 'integrated research'. The final section focuses on the objets and fields constructed by the research process. During the 1980s, the compagny's commercial activities, on the one hand, and the use to which research is put, on the other, tend to become new objects, while the compagny itself becomes the main field of reference. The conclusion of the thesis is that the traditional division between pure and applied research is irrevelant, the main value of research lying in the process rather than the outcome.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (737 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 675-722. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 271
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1995 9
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4531 (1)
  • Bibliothèque : Groupe d'études et de recherches permanent sur l'industrie et les salariés de l'automobile. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : U 1994 PER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.