Etude et développement d'une méthode non heuristique pour la reconnaissance des caractéristiques interagissantes et non interagissantes à partir d'un graphe d'adjacence dirigé et évalué associé à la description cellulaire de la pièce, (GADEC)

par Ali Trabelsi

Thèse de doctorat en Productique - CAO Mécanique

Sous la direction de Michel Carrard.


  • Résumé

    Le processus de reconnaissance des caractéristiques à partir des modeleurs solides demeure la pierre d'angle pour un nombre d'applications telles que la génération du (es) plan (s) de fabrication, la recherche du chemin d'outil, ou la génération des codes de fabrication CNC. Une façon d'automatiser ces applications consiste à développer des interfaces permettant de convertir les informations géométriques et technologiques encapsulées par le dessin (modèle géométrique) en des données de fabrication (manufacturing data). Les systèmes de reconnaissance automatique des caractéristiques sont utilises pour cette fin. Par ailleurs, si ces systèmes et le dessin par les caractéristiques (design by features) sont de loin les plus utilisés ; ils souffrent néanmoins de nombreux handicaps. Par exemple, dans les systèmes de reconnaissance des caractéristiques à partir du modèle géométrique, il est difficile d'extraire et de manipuler correctement les caractéristiques interagissantes dans une pièce. Ce problème a sérieusement handicapé le développement de ces systèmes en comparaison avec le dessin par les caractéristiques et ceci malgré la simplicité de leur implémentation. Aussi les méthodes utilisées sont ambigües et d'une implémentation peu optimale. Elles nécessitent des moyens de stockage conséquents et des algorithmes intelligents, pour leur implémentation. Ce travail de thèse, œuvre en partie à lever ces limitations. La méthode GADEC utilise en entrée la représentation B-rep de la pièce. Par extension des faces, elle génère le modèle cellulaire associe. Le graphe d'adjacence, dirigé et évalué associe à la description cellulaire de la pièce (GADEC), est en suite établi. Celui-ci est scrute pour identifier les groupements de cellules qui incorporent les caractéristiques de la pièce. Dans le graphe GADEC, ces groupements de cellules correspondent aux composantes fortement connexes. La méthode utilise par ailleurs, une structure de données cellule-face. Celle-ci est contrastée dans ce travail avec les structures conventionnelles face-segment ou segment-point

  • Titre traduit

    Study and development of a non heuristic method for interacting and non interacting feature recognition using a cell evaluated and directed adjacency graph (CEDAG)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (181 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 105 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 56880

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèques et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : MF-1995-TRA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.