Etude experimentale de la croissance de stromatolithes a rivularia actuels et subactuels, d'eau douce, en climat tempere

par CHRISTIANE CAUDWELL GARNIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. Lang.

Soutenue en 1995

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des stromatolithes a rivularia haematites (d. C. ) agardh et a rivularia biasolettiana meneghini, preleves sur le plateau de langres (france) en milieu palustre, ont ete suivis sur le terrain, transplantes en milieu fluviatile et cultives sur des milieux favorables dans des conditions de temperature et d'eclairement variables suivant des cycles jour-nuit. Chez rivularia haematites, la formation d'une bande sombre micritique se fait en trois etapes. La premiere correspond a l'edification uniquement biologique de zones sombres, ou niveaux a gaines, grace a l'alignement des heterocystes et des fausses ramifications edifiees pendant une saison humide (septembre a mai dans le contexte etudie). La deuxieme se traduit par la calcification des zones sombres sous forme d'ensembles polycristallins microsparitiques ou sparitiques reunissant sept a huit filaments. Les dimensions et l'orientation (transversale, longitudinale et circulaire) des microfibrilles de la gaine permettent de localiser les sites de nucleation sur ces dernieres et d'expliquer la structure tridimensionnelle des cristaux et des ensembles polycristallins. Dans une troisieme etape, une proliferation bacterienne estivale dans le mucilage des gaines induirait une micritisation de la microsparite ou de la sparite des zones sombres par un processus de dissolution-recristallisation. Les deux dernieres etapes necessitent des phenomenes evaporatoires et, par consequent correspondent a des etes chauds et secs. Une zone claire sparitique se formerait par l'edification biologique de niveaux piliferes et poreux et par un remplissage sparitique ou microsparitique des pores. L'absence de micritisation ulterieure s'explique par l'inexistence de gaines autour des poils. L'espacement dans le temps de ces differentes etapes fait qu'un doublet zone claire sparitique-zone sombre micritique s'edifie en deux ou trois annees. Chez rivularia biasolettiana, les heterocystes et les fausses ramifications n'etant pas alignes en bandes, il n'y a pas de zones sombres et claires. Il s'ensuit une dispersion des ensembles polycristallins et une micritisation generale du stromatolithe


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 367 P.
  • Annexes : 237 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E-1561
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.