Production de cetone framboise naturelle par bioconversion

par Patricia Hugueny

Thèse de doctorat en Sciences des aliments. Biotechnologie

Sous la direction de Jean-Marc Belin.

Soutenue en 1995

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ces travaux portent sur la production de cetone framboise naturelle par bioconversion. Ce composé, essentiel pour l'arome de framboise, ne peut être extrait des fruits et vegetaux qui le contiennent en raison de sa teneur trop faible (quelques mg par kg au maximum). Dans le schéma de bioconversion envisagé, la cetone framboise est obtenue à partir d'un precurseur naturel: le betuligenol. Celui-ci est generalement derive de son glucoside: le betuloside. Ces deux composes sont presents chez divers vegetaux dont le bouleau qui est la source vegetale retenue. L'extraction du betuloside des ecorces de bouleau (betula alba) est etudiee. Differentes techniques sont appliquees et aboutissent a l'extraction de 3,5 g de betuloside par kg d'ecorces traitees. Trois preparations enzymatiques a activite beta-glucosidase sont testees pour hydrolyser le betuloside en betuligenol et glucose ; il s'agit d'une enzyme d'origine vegetale et de deux preparations enzymatiques d'origine microbienne (aspergillus niger). Leurs caracteristiques cinetiques sont determinees: km, vmax, temperature et ph optimaux. La bioconversion du betuligenol en cetone framboise est realisee par voie microbienne. Neuf souches appartenant a des genres bacteriens et levuriens sont criblees. Trois d'entre elles sont retenues pour des etudes en reacteur. Finalement acetobacter aceti, souche la plus performante, est retenue et donne lieu a l'optimisation de differents facteurs. La regulation du ph pendant toute la duree de la bioconversion permet d'augmenter nettement les rendements molaires de bioconversion qui atteignent 85%


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 138 p.
  • Notes : Thèse confidentielle
  • Annexes : Bibliogr. 127 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TDIJON/1995/38
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.