Philosophies de la lumière : de la découverte des propriétés de la lumière aux grands bouleversements des pensées scientifique et philosophique

par Tieba Adom

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean Gayon.

Soutenue en 1995

à Dijon .


  • Résumé

    Depuis l'essor grec, sans discontinuer, études, recherches et expériences se sont succédé avec le seul objectif de donner une explication complète et scientifique au phénomène de la lumière. Mais, très complexe et insaisissable, la lumière a longtemps résisté à toute forme d'analyse. Les premiers physiciens et philosophes avaient commencé à parler de la lumière comme une conséquence du fait que l'on voie. Aussi, pendant longtemps, ils cherchaient à comprendre le mécanisme de la vision. Commencées avec Descartes et Grimaldi, les vraies études de la nature et de la lumière, c'est-à-dire ce qui varie en elle suivant qu'elle est intense ou faible, blanche ou colorée ou suivant qu'elle se propage dans un milieu dense ou moins dense, opaque ou transparent, ne se sont révélées fructueuses qu'avec Newton et Huygens, deux célèbres antagonistes. Des travaux du premier, on retient que la lumière serait de nature corpusculaire tandis que le second soutenait qu'elle était plutôt de nature ondulatoire. Les deux théories, fondées sur des expériences pertinentes, ont eu chacune une période de gloire avant de se retrouver en physique quantique dans une théorie unifiée de la lumière élaborée par Einstein. Fondée sur le quantum élémentaire d'action découvert par Plauck, la physique quantique, a non seulement changé toutes les théories de la lumière mais également elle s'est dotée d'un nouveau schéma épistémologique. Ainsi, contrairement à la physique classique, déterministe, elle se veut indéterministe.

  • Titre traduit

    Philosophies of light from the discovery of the properties of light to the great upheavals in scientific and philosophical thought


  • Résumé

    Study, research and experiments have been pursued without interruption since greek times with the sole purpose of providing a full and scientific explanation of light. But highly complex and elusive as it is, light has long been recalcitrant to any form of analysis. The early physicists and philosophers spoke of light as a consequence of the fact that we can see. Accordingly they long sought to understand the mechanisms of sight. True studies into the nature of light-i. E. What is it that changes in light making it intense or weak, white or coloured, or whether it is propagated in a more-or-less dense, opaque or transparent environment-began with Descartes and Grimaldi but only came into their own with the two famous rivals Newton and Huygens. Newton argued that light was made up of particles while Huygens maintained it was a wave phenomenon. Each theory, based on relevant experiments, had its heyday before they were both merged in quantum physics into a unified theory of light developed by Einstein. Quantum physics, based on the elementary quantum discovered by Planck, not only changed all the theories about light but also took on a new epistemological pattern. In contrast to the deterministic approach of classical physics, quantum physics claims to be non-deterministic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (425 f.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : Bibliographie f. 410- 421. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T38
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.