L'expression de l'avenir en anglais contemporain : opérations et marqueurs

par Gilles Col

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Michel Ratié.

Soutenue en 1995

à Dijon .


  • Résumé

    L'étude cherche à unifier l'ensemble des marqueurs de renvoi à l'avenir en anglais (marqueurs aspectuels et marqueurs modaux) dans la perspective théorique des opérations énonciatives d'A. Culioli. A partir d'une opération en apparence unique, la visée, on arrive à distinguer trois grands groupes de marqueurs correspondant à trois composantes de la catégorie notionnelle d'"avenir" : 1- la visée à proprement parler, opération de modalisation qui s'appuie sur un repérage des instants de type "rupture" (will shall); 2- l'effet de visée, qui représente un renvoi à l'avenir issu d'une structuration prédicative particulière (marqueurs contenant to+base verbale : be going to, is to, likely to, due to, bound to, about to, have to, ought to; et l'imperatif); 3- la valeur prospective, exprimée par les marqueurs aspectuels (présent simple, be+ing) qui présentent la validation de la relation prédicative comme "anticipée", alors que celle-ci est "visée" avec will shall, ou seulement "constatée comme prospective" pour les autres. L'expression de l'avenir est donc la représentation d'un état de chose qui n'est pas le cas au moment d'énonciation d'origine, mais qui est situé "entre" le moment origine et le moment associe à la validation, ces deux moments pouvant être sur le même plan (be going to, be+ing) ou non (modaux, présent simple, marqueurs en to+base verbale). On a tous les cas affaire à une occurrence de procès validée mais non stabilisée. L'expression de l'avenir n'est donc pas un simple problème de formes (de "futur" grammatical) ou de référence (à l’ avenir, d'un point de vue uniquement modal), mais c'est une opération langagière analysable aussi bien au niveau énonciatif (point de vue de l'énonciateur, rôle du co-énonciateur, influence des repères temporels, mêmes implicites) qu'au niveau prédicatif (problème de la saturation de la relation prédicative).

  • Titre traduit

    The expresion of future time in contemporary English : operations and markers


  • Résumé

    The study tries to unify the different markers expressiong future time in english (aspectual markers, modal markers) with A. Culioli's theory of utterance operations as a framework. The apparently single operation of "prospective validation" is eventually marked by three different groups of markers, representing three different components of the notional category called "avenir" : 1- prospective validation itself as a modal operation based on a disconnection between the time of utterance and the time referred to by the predicate (will shall); 2- prospective effect, which is a reference to future time stemming from a particular predicative structure, ie. Anon-saturated predicative relation (markers with to infinitive : be going to, is to, likely to, due to, bound to, about to, have to, ought to, and the imperative); 3- prospective value, expressed by aspectual markers (simple present, the be+ing form), and by which the validation of the predicative relation is "anticipated", whereas it is "aimed at" or only "stated as prospective" in the other cases (respectively" will'and markers with to infinitive). Therefore, the expression of future time is the representation of a state of affairs which is wished, imposed, decided,. . . In the time of utterance, but which does not exist yer : it is located relative to a time either "disconnedted" from the time of utterance or only "different" but still linked to it (e. G. Be going to, be+ing). The expression of future time is not a mere problem of forms (cf. The opposition tense time), nor a problem of reference (to future time, from a modal point of view), but it is a large operation analisable both at the level of the construct ion of an utterance (through the utterer's viewpoint, the co-utterer's role, the influence of time locators) and at the level of predicative operations (the problem of the saturation of the predicative relation).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 426 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. [400]-411. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T20
  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995DIJOL007
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.