L' adoption internationale

par Carole Boirin-Blanchecotte

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Éric Loquin.

Soutenue en 1995

à Dijon .


  • Résumé

    Actuellement, les règles de l'adoption internationale sont incertaines. La Cour de Cassation, dans deux arrêts récents, tente de détacher l'adoption d'enfants étrangers de la loi personnelle de l'enfant pour appliquer la loi des adoptants. Cette jurisprudence, qui vise à faciliter l'adoption par des Français d'enfants de nationalité différente, heurte les législations qui soit ignorent ou interdisent l'adoption de manière générale, soit n'en connaissent que certaines formes (à l'exclusion de l'adoption plénière). Il en résulte des difficultés non seulement lorsque les adoptants désirent faire prononcer en France l'adoption (on doit alors se demander s'il est possible de passer outre l'interdiction édictée par la loi étrangère au risque de créer une situation boiteuse ou l'adoption prononcée en France ne peut à l'étranger produire d'effets) mais également lorsque l'adoption a été prononcée à l'étranger selon une loi qui n'est pas la loi des adoptants. Il n'est pas sûr, en effet, que dans ce dernier cas, les adoptants pourront faire produire à l'adoption étrangère les effets de l'adoption plénière français (lorsqu'ils sont eux-mêmes français).

  • Titre traduit

    International adoption


  • Résumé

    Compared to the so-called national adoption, international adoption leads to very special problems. The supreme court of appeal (the French "Cour de Cassation"), in two late rulings, endeavours to rule international adoption according to the law of the adoptant rather than the personal law of the child. This jurisprudence which ains at enabling French families to adopt children from different nationalities goes against foreign legislations. These legislations tend to ignore or even ban adoption or to know only some forms of adoption (simple adoption against total adoption). Hence, the problems caused when French families want to adopt children from foreign countries according to the French law or when the adoption was wade under foreign legislation. Therefore, we may rightly ask if, in the first case, it is possible to adopt children from countries despite foreign legislation, even if it means that foreign countries may not acknowledge the adoption. Last but not least, in the second case, is it possible that the French legislation gives full value to foreign legislation as far as adoption is concerned, as all the families who want to adopt currently require ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (402 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 380-393

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD16
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. UFR de Droit et Sciences Economique et Politique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T1995 BOI C
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.