Simulation du detecteur fopi phase i et etude des sections efficaces doublement differentielles de production de fragments dans les collisions au+au a 600 et 800 amev

par Lionel Berger

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JEAN PIERRE ALARD.

Soutenue en 1996

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these s'est decompose principalement en deux parties bien distinctes. Une premiere partie est consacree a l'influence des coups multiples sur differentes variables a l'aide de simulations avec l'interface geant-fopi. La seconde partie concerne l'etude des sections efficaces doublement differentielles en rapidite et energie transverse par unite de masse obtenues avec la phase i du detecteur fopi. Ces distributions sont ajustees par une distribution de type boltzmann et par une distribution prenant en compte a la fois une composante thermique et une composante collective radiale de module constant. En ce qui concerne l'influence des coups multiples, nous avons vu que 5% des charges z = 1 ont disparu a cause de cet effet. Nous avons montre que l'evaluation de la quantite de coups doubles etaient fortement dependante du modele utilise. D'autre part, on a pu constater que l'influence des coups multiples etait negligeable sur les mesures de sections efficaces doublement differentielles pour les rapidites voisines de la rapidite du centre de masse. La seconde partie de ce travail est consacree a l'etude des sections efficaces doublement differentielles de production de fragments. L'ajustement des distributions experimentales par une loi de boltzmann semble convenir pour les fragments de charge z = 1 emis lors de collisions centrales selectionnees avec le critere erat5. L'hypothese d'une source purement thermique unique est a exclure en ce qui concerne les fragments de charge z > 1. Dans le cas de collisions centrales, la prise en compte des effets collectifs en traitant l'explosion d'une source thermique avec une expansion collective radicale isotrope a permis de determiner une valeur unique de temperature pour les charges z = 1 et z = 2 ainsi qu'une valeur de vitesse radiale collective commune aux differents fragments de l'ordre de 0. 3c. Les resultats experimentaux obtenus avec la phase i du detecteur fopi ne nous permettent d'affirmer categoriquement que ce type de scenario base sur une expansion radiale isotrope est parfaitement mis en evidence dans le cas des reactions centrales. D'autre part, la comparaison des donnees experimentales avec les resultats issus du modele iqmd a montre que, malgre une surestimation generale des distributions, nous avons obtenu un bon accord entre la theorie et l'experience pour les valeurs de temperature et de vitesse collective.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 152 P.
  • Annexes : 76 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.