Identité et appartenances sociales : une prise en compte du rôle de procédures d'utilisation d'informations liées à la causalité : approche expérimentale

par Pascal Mitteau

Thèse de doctorat en Psychologie sociale expérimentale

Sous la direction de Jean-Marc Monteil.

Soutenue en 1995

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Ce travail a pour objet, au départ, de réinterpréter et d'élargir la définition de l'identité sociale proposée par Tajfel (1972). Principalement, on suggère que l'identité sociale ne découle pas seulement des appartenances groupales ou catégorielles. Ainsi, on tente de montrer que l'identité est déterminée par la manière dont le sujet peut appréhender sa relation aux aspects causaux de l'environnment social. D'un point de vue théorique, on présente l'évolution historique des recherches sur les processus de comparaison sociale, depuis la théorie originale de Festinger (1954). Plus précisément, on suggère, à partir d'une analyse des différences entre les théories de Tajfel et de Festinger, que les études de la comparaison sociale sont basées, fondamentalement, sur l'idée d'un sujet appréhendant les aspects dynamiques de son environnement, et pas seulement les aspects statiques tels que ceux constitués par des attributs personnels découlant d'appartenances catégorielles. D'un point de vue empirique, on observe, à travers 3 investigations quasi-expérimentales, la façon dont les sujets peuvent utiliser des informations liées à la causalité, lors d'une tache de presentation de soi

  • Titre traduit

    Identity and social belongingnesses : a consideration of therole of utilizing causal informations processes : a quasi-experimental approach


  • Résumé

    At first, this work aims to reconsider and to extend tajfel's definition of social identiry (1972). Main purpose is suggesting that social identity is not only a consequences from membership in social groups or categories. So, it is attempted to show that identity depends on the manner the subject can consider his or her relation to causal aspects of the social environment. In the theoritical part, the historical evolution of researchs concerned with social comparison processes, since festinger's original theory (1954), is presented. More especially, an analysis, focused on the differences between tajfel's and festinger's theories, suggestes that social comparison studies are fundamentally based on the model of a subject knowing dynamic aspects of the environment, and not only static aspects as those represented by self-attributes inferred from categorical memberships. In the empirical part, three quasi-experimental investigations are reported in which subjects can utilize causality relevant informations during a self-presentation task.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (292 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 262-285. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.