Mouvement collectif et multifragmentation dans les collisions centrales du systeme xe+sn a 50 mev/nucleon

par NATHALIE MARIE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean-Pierre Wieleczko.

Soutenue en 1995

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these concerne la recherche d'une signature experimentale d'un mouvement collectif de matiere dans la multifragmentation des noyaux chauds formes dans les collisions centrales de la reaction xe+sn a 50 mev/nucleon. Les mesures ont ete obtenues a l'aide du multidetecteur indra. Les collisions centrales ont ete selectionnees a l'aide d'une variable de forme construite dans l'espace des impulsions des fragments. Les spectres et les distributions de charge des produits montrent que la majeure partie des particules et des fragments charges provient de la desintegration d'une source equilibree. La section efficace minimale de formation de cette source est de 40 mb. A ce mecanisme se superpose une production indiquant la persistance d'un effet de voie d'entree. La charge (79) et l'energie d'excitation (12. 5 mev/nucleon) de la source equilibree ont ete determinees par comptage et par calorimetrie. Les donnees ont ete comparees aux predictions d'un modele d'emission sequentiel et d'un modele phenomenologique de multifragmentation simultanee. Seul, le scenario simultane est capable d'expliquer les distributions d'angles relatifs entre les fragments. Les spectres d'energie des fragments sont correctement reproduits en supposant une energie collective radiale de 2 mev/nucleon independante du fragment. Toutefois, il n'est pas possible d'expliquer les observables cinetiques des particules legeres avec ce scenario de multifragmentation avec energie collective radiale

  • Titre traduit

    Collective motion and multifragmentation in the central collisions of the xe+sn reaction at 50 mev/nucleon


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 P.
  • Annexes : 88 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.