Nouveaux materiaux dielectriques a base de bronze quadratique de tungstene a haute constante dielectrique stable en fonction de la temperature

par BRAHIM BOUFROU

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de G. DESGARDIN.

Soutenue en 1994

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail est relatif a l'etude de nouveaux materiaux dielectriques pour condensateurs ceramiques multicouches presentant des capacites volumiques elevees et stables en temperature. On a cherche a obtenir un tel resultat en melangeant des composes de structures apparentees, tel que le bronze quadratique de tungstene (btq)a#2b#4m#1#0o#3#0 et une perovskite (p), ayant des constantes elevees et des tc differentes. Des etudes au laboratoire ont montre que l'on pouvait fritter des perovskites a basse temperature en presence de lithium. Nous avons donc cherche a synthetiser le btq (ksn) a relativement basse temperature, puis a l'associer a des perovskites relaxors ou a d'autres perovskites ou encore a d'autres btq, dans le but d'obtenir des constantes elevees, entrant si possible dans la norme x7r, par mise en solution partielle et inhomogene des deux structures. L'etude structurale sur disques frittes a montre dans le cas du melange ksn+pmn que la composition de la surface (une seule phase: btq) differe de celle du cur (deux phases: btq + p). Ce resultat a ete confirme par les analyses eds au meb qui mettent en evidence l'existence d'une composition inhomogene, favorable a l'obtention des courbes dites plates et confirmant en partie la validite des hypotheses de l'introduction generale. Cependant, les differentes etudes effectuees n'ont pas permis de determiner de maniere nette le mecanisme de reaction entre le btq et la p. Des resultats prometteurs ont ete obtenus par frittage des compositions de structures apparentees, tel que ksn de structure btq (const. Diel. #m#a#x3000, tc=150c) et une perovskite au plomb soit a base de niobate (pmn: const. Diel. #m#a#x12000, tc=12c), soit a base de tantalate (pft: const. Diel. #m#a#x9500, tc=-30c). Des courbes plates, correspondant a une constante comprise entre 5400 et 6000 ont ete obtenues compatibles avec la norme x7r. Des courbes const. =f(t) stables en temperature, entrant toujours dans la norme x7r, ont ete egalement obtenues dans le cas du melange de trois btq additionne de 0. 025 mole de mno#2, a l'issue du frittage sans ou en presence de li


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 280 P.
  • Annexes : 122 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.