Rhetorique et jugement. La theorie du droit de perelman et sa lecture d'aristote

par Guillaume Vannier

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Simone Goyard-Fabre.

Soutenue en 1995

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La nouvelle rhetorique de perelman (1912-1984) gagne a etre etudiee dans la diversite de ses principes et de ses domaines d'application. Elle se forme dans une double opposition : contre l'empirisme logique de carnap ou de ayer, elle affirme qu'il existe une raison pratique. Mais cette raison ne peut pas non plus etre etablie par les presupposes theologiques et substantialistes du rationalisme issu du cartesianisme. Aussi la nouvelle rhetorique entreprend-elle l'etude des discours effectivement prononces par les auteurs de reference dans des disciplines constituees telles que la philosophie, le droit, l'histoire et la politique. Les procedes qui y sont utilises - tels que l'analogie, mais aussi l'argument par la cuase ou la mise en ordre des parties du discours - ne sont pas seulement oratoires, mais visent a persuader l'auditoire sans le contraindre. Ces figures du raisonnement s'adressent a la liberte de jugement de l'auditoire et a sa capacite a se decider au moment d'un choix. De meme, en droit, contrairement a ce que la tradition legicentriste issue du xviiie siecle affirme, il s'agit, pour tous les acteurs du systeme judiciaire, de depasser les lacunes, voire les antinomies legales eventuelles, pour persuader par des raisons non-contraignantes, notamment dans le jugement motive. Si elle se refere a la rhetorique d'aristote, la nouvelle rhetorique doit cependant necessairement ignorer chez lui par le primat du raisonnement analytique syllogistique sur l'enthymeme rhetorique, et d'autre part le fondement substantialiste de la metaphysique. Enfin, la nouvelle rhetorique depasse la description de l'efficacite purement pragmatique, non par une simple extension de ce pragmatisme a un auditoire universel, mais par une reprise de la tradition philosophique rationaliste et critique qu7elle etudie et qui la guide.

  • Titre traduit

    Rhetoric, judgment and sentence. Perelman's jurisprudence and his reading of aristotle


  • Résumé

    The new rhetoric of perelman may be understood from different points of views. It may be defined as a defense of rationality in an opposition both against the scepsis of the empirical logicism and the theological founding of the cartesianism. The new rhetoric studies the effective reasonnings of law, philosophy and politics, and shows the necessity of adressing to an audience, a free audience, because considered as able of choice, and support. Concerning law, it stresses on the activity of the judge in giving motives of judgment. Perelman's reference to aristotle's rhetoric is limited first of all by the dependance of the rhetorical enthymemus on the analytical syllogism, and on the other hand by the substantialist founding of aristotle's metaphysics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.