Les Oualad Rachid de l'Ouadi-Rimé (Djédâa-Batha) : une chefferie agro-pastorale du Sahel tchadien face à la sécheresse des années 80

par Moussa Djibrine Mahamat

Thèse de doctorat en Géographie tropicale

Sous la direction de Yves Péhaut.

Soutenue en 1995

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Evalues a une vingtaine de milliers de personnes, les oualad rachid froment un canton de djedaa, au tchad. En fait, il s'agit d'une tribu agro-pastorale sahelienne qui s'est constituee autour de bedouins. Detaches des vagues d'immigrants arabes, ayant accompagne l'expandion islamique en nubie, ces nomades ont atteint le bassin tchadien des le 14e siecle. Plus tard, aux patrilignages dominants, se sont agreges des clans autochtones. Ce fut le cas des artisans bacara qui detenaient le pouvoir avant l'arrivee des arabes dans la region. Ainsi, au debut du 17e siecle, une veritable entite socio-politique a vu le jour. Regroupes en fractions, tous ses membres ont fini par s'identifier dans leur discours a l'ancetre eponyme, rachid, auquel chaque individu se rattache par sa genealogie. Face aux evenements qui ponstuent la vie d'un homme tels la naissance, le mariage ou la mort, ils ont adopte des attitudes communes, se referant aux coutumes leguees par les ancetres. Cependant pour survivre dans le contexte d'insecurite qui a precede l'emergence de l'etat moderne, le groupe a du faire face a des agressions etrangeres. Il a egalement defendu son espace vital, une sorte de territoire tribal, autrement dit un pays, rendant possible la pratique de l'elevage et de l'agriculture. Ce concept s'applique surtout aux terrains de culture, notion, par ailleurs, tres fortement ancree chez les autres ethnies du centre tchadien, formant les noyaux sedentaires entre les mailles desquels se deplacent les pasteurs oualad rachid. Ainsi, l'aire de mobilite pastorale de la chefferie couvre une region de plus de 180. 000km2, allant du 11e au 16e paralleles. Mais les contours de cet espace fluctuent d'une annee a l'autre. La secheresse qui a commence en 1968 a eu des effets negatifs sur les ressources hydrauliques et fourrageres, obligeant les troupeaux a aller de plus en plus au sud.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (372 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 343-356

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 746
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.