La problématique du Tout dans la philosophie de Bergson

par Thierry Tahon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Adam.

Soutenue en 1995

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Cette etude defend l'idee que l'oeuvre de bergson gravite autour du theme du tout. Le tout n'est rien d'autre que le monde que nous habitons, resultat de l'epanchement de l'elan vital. Jusqu'en 1907, chaque grand livre de bergson s'attache a montrer que le domaine qu'il etudie (conscience, matiere ou vie ) recele une duree. Ainsi nait progressivement la conviction que tout n'est finalement que duree ou durees. Le livre de 1907 rend compte de ceci en imaginant a la source du tout un principe unique emanant lui-meme d'un dieu cosmique. Mais apres 1907, bergson change radicalement de direction de recherche; il ne s'agit plus de s'interesser au tout, mais de le delaisser au profit de deux realites qu'il contribue a reveler : dieu et l'elan vital. Avec l'ultime ouvrage de bergson,nous comprenons le sens du tout en connaissant l'intention divine. L'elan devait faire surgir une humanite digne d'etre aimee de dieu : il s'est ecarte de cette mission en privilegiant les conditions d7existence de ces etres et en leur offrant une planete habitable. La finitude de cette source n'a pas supporte cette surcharge inopinee du programme initial : l'humanite est donc imparfaite. Le tout est ainsi un egard de l'elan pour les hommes, mais en temps la creatio n imprevue qui a empeche la realisation du plan de dieu.

  • Titre traduit

    The theme of the great whole in bergson's philosophy


  • Résumé

    This study tends to demonstrate that the complete works of bergson hinge on the theme of the great whole. The great whol e is nothing else but the world where we live, the result of the outpourring of the life force. Until 1907, every great book from bergson has aimed at demonstrating that the field he studies (consciousness, inanimate matter, or life) conta ins a duration. Progressively, bergson demonstrates the theory that the great whole is duration or durations. The book of 1907 shows this and conceives at the source of the great whole, a single principle originating in a cosmic god. But a fter 1907, bergson takes no further interest in the great whole and forsakes this theme superseded by two realities that the great whole reveals : god and life force. With bergson's last book (1932), we understand the meaning of the great whole, knowing the divine intention. Life force was to promote a mankind worthy of divine love : but he deviated f rom this mission, by thinking about living conditions of the people and by offering them a hospitale planet. The limitation of this source couldn't bear the unexpectd burden of theinitial program : mankind is therefore imperfect. Consequently, the great whole is attention of live force for men, but at the same time the unexpected creation which prevented the fulfilment of god's plan.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 439 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.