L'armée et la révolution islamique en Iran

par Mehdi Adibi-Sedeh

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de B. VALADE.

Soutenue en 1995

à Bordeaux 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Lorsque les manifestations de mecontentement populaire s'etendent a travers l'ensemble du pays en 1978, elles ne sont pas prises au serieux pr le chah et par les occidentaux. Elles sont pourtant les signes avant-coureurs d'une veritable revolution, que les observateurs ne comprennent guere; ils avaient sous-estime le vrai pouvoir du chiisme et surout le caractere charismatique de l'ayatollah khomeyni comme un leader islamique. En 1979, l'armee iranienne compte sept cent mille hommes, dont quelques vingt mille officiers; c'est une armee considerable, bien payee, bien equipee, choyee par le regime. Mais, hors de la revolution islamique de 1979, qui precipite la chute du chah, elle ne se fait pas entendre ou fort peu. En bonne logique, on l'aurait imaginee intervenir pour contraindre par exemple le chah a l'exil et pour le remplacer aussitot par un gouvernement militaire. Comment un peuple aux mains nues avait reussi, en scandant "allah akbar" au cours de defiles, pendant deux ans, par la resistance passive et par la greve, a provoquer le depart du chah et l'effondrement de son armee? nous avons tente d'expliquer et d'analyser les causes essentielles de la chute du chah et de la victoire de la resolution islamique ainsi que l'efficacite de la personnalite charismatique de khomeyni et la paralysie de l'armee.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (376 f.); 30 cm
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTS 1995/3
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.