L'émergence d'une scène publique de la culture : analyse sociologique de l'action culturelle de six villes du Sud-Ouest (1977-1990)

par Philippe Le Moigne

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François Chazel.

Soutenue en 1995

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Dans les annees 1980, l'engagement culturel municipal continue de progresser alors qu'un tel developpement est discredite en tant que matrice de transformation sociale. A cette date, la "montee des villes" faitechoa une orientation d'action plus etroitement expressive, identitaire, patrimoniale, artistique. Aurait-on accede, par l'intermediaire d'une condition salariale generalisee et par la decentralisation, a une organisation proprement locale et proprement culturelle du developpement? l'analyse effectuee aussi bien en agglomeration que dans les centres urbains des departements ruraux revele que le developpement des annees 1980 est tributaire d'une regulation politico-administrative, territoriale, decisionnelle et staturaire, il en a resulte pour la premiere fois l'emergence d'une scene proprement publique de la culture, organisatrice des valeurs, des titres, des hierarchies, des dispositifs. . . Mais structuree paradoxalement d'une part, par l'administration d'etat et, d'autre part, par des modes d'action d'ordre bureaucratique et politique tels que la strategie, la concurrence, la procedure, l'impersonnalite des regles. . . L'apogee de la classe moyenne et de la condition salariale - triomphe longtemps contenu mais de courte duree -, d'un univers polycentre et fragmente, explique a la fois et engouement culturel et la delegation publique de l'organisation, c'est-a-dire egalement l'incapacite de faire de cette question un guide d'action fondateur, autonome, specifique et proprement local. La crise du salariat allait dans les annees 1990 confirmer cette tendance en suscitant d'une part la croissance de l'intervention territoriale de l'etat et des usages plus "sociaux" du phenomene culturel.


  • Résumé

    During the 80's, the municipal strain in culture progressed dispite the fact that this development didn't appear no more as a social transformation mode. At this moment, the "success" of the cities inpolitical organization goes on a par with a definition of action more expressive, artistic and less economic. So, did we access, with a genelarized salaried condition and with the "de-centralization", to a local and cultural developments's organization? the analysis of metropolitan outskirts and rural centers action points out that development is structured by a political and administrative regulation (territorial, decisonnal. . . ). This process suggers the rise of a culture's public scene, organizing values, stantards, qualities, hierarchies, local devices. . . But paradoxically structured on a side by the state and, on the other side, by bureaucratic and political action types like the strategie, the competition, impersonal rules or procedures. The rise of middle class and of the salaried condition - triumph a great while contained but short in fact -, and of a split symbolic univers, explains this cultural infatuation and this public delegation but this incapacityto make of this question a guide of the action, autonomous, specific and local too. In the 90's the crisis of salaried condition confirms this process by raising up the growth of territorial state's interventions and a more "social" practice of the cultural phenomena.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (503 f.); 30 cm
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTS 1995/1
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.