Migration sans force macroscopique de particules browniennes : application à la séparation en taille

par Juliette Rousselet

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de P. BAROIS.

Soutenue en 1995

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La manipulation et la separation de macromolecules biologiques sont devenues des problemes de premier ordre, en particulier pour le developpement des programmes de genie biomoleculaire. De nombreux travaux sont effectues afin d'ameliorer les performances des techniques de separation couramment utilisees (electrophorese sur gel) ; cependant, des limitations subsistent et ces methodes ne peuvent etre appliquees a des objets de tres grande taille. Notre travail a consiste a developper un nouveau principe de separation de particules browniennes mettant en jeu leurs proprietes dielectriques et ne necessitant pas l'application d'une force macroscopique. Ce principe a ete teste a l'echelle microscopique sur des molecules d'adn et des particules de latex. Les resultats obtenus pour 3 tailles differentes de particules de latex, en accord semi quantitatif avec la theorie, constituent la premiere mise en evidence par cette methode de la migration induite et de la separation en taille

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 141 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 95.B-1267
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 95.B-1267
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.