Les proteines de surface de pseudomonas syringae (sensu lato). Description, variabilite et application taxonomique

par LAURENCE MALANDRIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de S. CASTANIER.

Soutenue en 1995

à Angers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Pseudomonas syringae est une bacterie phytopathogene qui provoque des degats de gravite variable sur une large gamme d'hotes. Les 57 pathovars qui la subdivisent viennent d'etre redistribues en cinq especes genomiques qu'aucun critere phenotypique ne permet de caracteriser. Nous avons etudie les proteines de surface presentes chez ces bacteries et tente d'evaluer leur potentiel taxonomique. Deux serotypes flagellaires, h1 et h2, identifiables en immunofluorescence et en immunotransfert, sont distingues pour les souches de p. Syringae. H1 et h2 montrent une distribution remarquablement homogene dans les cinq especes genomiques. Certaines souches de p. Viridiflava et p. Cichorii, appartiennent egalement a ces deux serotypes. L'analyse des poids moleculaires des flagellines souligne l'homogeneite des pseudomonas (30 a 35 kda), sauf pour le groupe des p. Fluorescens/putida. L'analyse en sds-page des profils des proteines de l'enveloppe, extraites dans une solution de lic1 a 48c, a permis de mettre en evidence deux proteines, de 60 a 65 kda, chez les souches du pathovar pisi (bacterie pathogene du pois). Elles ne sont pas detectees chez les souches du pathovar syringae (bacterie saprophyte presente sur le pois). Des anticorps polyclonaux et monoclonaux sont produits contre ces deux proteines. Elles ne semblent pas situees au niveau de la membrane externe mais leur localisation exacte reste incertaine. Un protocole d'identification rapide des pseudomonas du pois utilisant ces deux proteines est propose. L'analyse en sds-page des profils electrophoretiques des proteines de la membrane externe extraites par solubilisation de la membrane interne a l'aide de sarcosyl, revele l'interet de cette methode pour la taxonomie: similitude des profils de certaines especes genomiques et discrimination de certains pathovars. En fonction de la presence de certaines proteines dans des conditions particulieres de culture, et par comparaison avec les proteines de la membrane externe de p. Aeruginosa, quelques hypotheses sur leur role possible sont proposees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 P.
  • Annexes : 478 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.