Pseudomonas syringae pathovar syringae et les degats de gel en pepiniere : role dans la gelivite du pecher, implication dans les degats bacteriens, premiere approche d'une lutte biologique

par FRANCOISE BREGEON GUILLOT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Monique Astié.

Soutenue en 1995

à Angers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les gelees de printemps sont frequentes et peuvent etre a l'origine de pertes importantes sur des plantes a floraison precoce, cultivees en conteneurs, en pepiniere. De plus p. S. Pv syringae (lindow, 1978) est considere comme pouvant etre a l'origine de gelees printanieres. Pour le pecher, le rosier et le forsythia, p. S. Pv syringae apparait comme le seul noyau inducteur de cristallisation actif a des temperatures inferieures a -9c. Des elements filtrables (0,2um) obtenus a partir des extraits sont encore actifs comme agents de nucleation ; ce sont probablement des structures proteiques. Sur le pecher, il a ete montre en conditions controlees que p. S. Pv syringae etait capable d'induire des degats de gel a des temperatures proches de 0c. La gelivite du pecher n'apparait pas liee a la teneur des organes en p. S. Pv syringae ; elle intervient toujours a des temperatures comprises entre -1 et -2c et independamment de la teneur en p. S. Pv syringae. En revanche, la gelivite d'organes detaches est plus faible (-3 a -5c) et plus liee a la concentration bacterienne. Une multiplication de p. S. Pv syringae a la surface des feuilles de pecher n'est observee que pour des conditions d'humidite elevee ; dans ces conditions les niveaux atteints superieurs a 10#7 bacteries par organe conduisent souvent au developpement de symptomes foliaires. L'application de bacteries antagonistes, 3 jours avant p. S. Pv syringae permet de limiter sa proliferation et de reduire les degats de gel ou les symptomes bacteriens. L'observation en microscopie electronique a balayage de la surface des feuilles de pecher a permis de localiser, grace au couplage de billes de latex et d'un anticorps monoclonal specifique, les populations de p. S. Pv syringae autour et au niveau des stomates. Leur role dans le maintien des populations de p. S. Pv syringae est discute


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 110 P.
  • Annexes : 143 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.