Croissance et production de biolymeres par rhizobium meliloti m5n1 : effect de l'environnement

par SOPHIE JAN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J.N. BARBOTIN.

Soutenue en 1995

à Amiens .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail permet d'evaluer le role du microenvironnement sur la physiologie d'une souche de rhizobium meliloti, symbiote de la luzerne (alfalfa). Trois systemes de culture sont utilises : cellules en suspension, cellules immobilisees dans une matrice polysaccharidique (-carraghenane) et cellules adsorbees sur un support solide (mousse de polyurethane). En complement des techniques microbiologiques classiques permettant l'etude de la croissance des cellules (denombrement des cellules viables, mesures de biomasse et de densite optique), differentes techniques d'analyse sont mises en uvre pour l'etude de la phase stationnaire : la spectroscopie de resonance magnetique nucleaire (rmn) et la cytometrie en flux (cf) sont utilisees pour la detection et le dosage du poly-3-hydroxybutyrate (phb). Une technique plus conventionnelle est utilisee en complement : la chromatographie en phase gazeuse (cpg). La nature des exopolysaccharides (eps) produits par les cellules dans les differents systemes de culture est determinee par spectroscopie de rmn et par chromatographie liquide haute performance (hplc). Les contenus en adn et en proteines sont etudies par cf. En presence de fructose, on note la production simultanee d'eps et de phb par les cellules libres et immobilisees, au cours de la phase stationnaire. Les cellules incluses dans le gel polysaccharidique montrent cependant des contenus inferieurs en phb et en proteines. Ces phenomenes peuvent etre lies aux problemes de transfert de masse au sein du support. Par ailleurs, ces travaux montrent les fortes capacites d'adsorption des cellules sur un support solide. Le processus d'adsorption peut etre decompose en deux etapes, la premiere permettant la primo-adhesion des cellules au support et la seconde permettant leur adhesion definitive. Cette deuxieme etape met en jeu la production d'exostructures.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 239 P.
  • Annexes : 217 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.