Expression des gènes du pancréas exocrine et endocrine au cours du développement foetal humain

par Christine Moriscot

Thèse de doctorat en Biochimie. Nutrition, aspects moléculaires et cellulaires

Sous la direction de O. Guy-Crotte.

Soutenue en 1995

à Aix-Marseille 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'etude de l'expression des genes du pancreas humain n'avait pas ete abordee lorsque nous avons entrepris ce travail sur le developpement du pancreas. L'obtention de 42 pancreas de ftus ages de 16 a 30 semaines a permis de realiser cette etude au cours du developpement ftal. Les profils d'expression des genes codant pour 4 proteines du pancreas exocrine (trypsinogene, chymotrypsinogene, lipase, reg) et 4 proteines du pancreas endocrine (insuline, glucagon, somatostatine, polypeptide pancreatique) ont ete determines par la mesure des niveaux des arnm correspondants au cours du developpement ftal. Pour effectuer ce travail, les sondes homologues d'adnc ont ete synthetisees excepte celles codant pour la proteine reg et pour l'insuline. D'une maniere generale, si tous les genes sont exprimes des la 16ieme semaine de vie ftale, aucune evolution dans l'expression des genes n'a ete observee entre la 16ieme et la 30ieme semaine. Par contre une tres grande dispersion des valeurs a ete trouvee dans les niveaux d'arnm quelque soit le gene considere et l'age du ftus. L'etude des niveaux d'expression des memes genes dans des pancreas d'adultes a montre beaucoup moins de dispersion des valeurs et a permis de comparer les valeurs moyennes a celles des ftus. Ces comparaisons ont mis en evidence une difference tres nette entre les genes du pancreas exocrine dont les niveaux d'expression sont toujours inferieurs a ceux de l'adulte et les genes du pancreas endocrine dont les niveaux sont au contraire toujours superieurs a ceux de l'adulte. L'expression du gene codant pour la lipase se distingue de celle des autres genes du pancreas exocrine avec des niveaux extremement bas pour tous les pancreas de ftus, ceci correspondant a une apparition beaucoup plus tardive de cette enzyme au cours du developpement. Par ailleurs, aucune correlation entre l'expression des genes reg et insuline n'a ete trouvee entre 16 et 30 semaines de vie ftale alors que chez l'adulte l'expression de ces deux genes est etroitement correlee. Ces resultats laissent supposer que le gene reg ne serait pas implique dans la croissance des cellules pancreatiques, du moins apres la 16ieme semaine de grossesse mais qu'il pourrait intervenir dans le dysfonctionnement de ces cellules dans le pancreas adulte mature. L'etude de l'expression du gene cftr implique dans la mucoviscidose a permis de mettre en evidence pour la premiere fois la presence de transcrits cftr au niveau pancreatique des la 16ieme semaine de grossesse. De plus, cette etude a montre l'existence d'un phenomene d'elimination d'exons constitutifs in vivo dans le pancreas humain, avec pour consequence la synthese de transcrits deletes de l'exon 9

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 125 p.
  • Annexes : 195 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 2284/A-B
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.