Les peuplements du thuya de Berbérie (Tetraclinis articulata, (Vahl) Masters) en Algérie : phytoécologie, syntaxonomie, potentialités sylvicoles

par Seghir Hadjadj-Aoul

Thèse de doctorat en Biologie des organismes et populations

Sous la direction de Roger Loisel.

Soutenue en 1995

à Aix-Marseille 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette etude concerne l'ensemble des peuplements du thuya de berberie (tetraclinis articulata (vahl) master) qui couvrent en algerie septentrionale le tell occidental. L'orientation des reliefs et la latitude conferent a cette region des contrastes climatiques accuses. En effet, la partie ouest est relativement seche et subit des fluctuations climatiques telles que certaines stations meteorologiques peuvent osciller entre deux niveaux bioclimatiques. De plus, les versants nord bien arroses contrastent fortement avec les revers sud des massifs et en particulier les piemonts de l'adret ou apparait une certaine continentalite. En revanche, la partie est, c'est-a-dire l'algerois, nettement plus humide, connait beaucoup moins de variations. La majorite des peuplements de tetraclinis articulata se rattachent a l'ordre des formations preforestieres des pistacio-rhamnetalia alaterni en ambiance semi aride. Neanmoins, en ambiance subhumide de l'algerois, apparaissent des groupements forestiers qui du point de vue syntaxonomique ne peuvent s'encarter que dans l'ordre des quercetalia ilicis et en particulier dans l'oleo sylvestris-quercion rotundifoliae-suberis. L'impact anthropique que subissent ces formations induit une dynamique regressive (matorralisation) qui parfois semble irreversible. Ces groupements de matorrals arbores se rattachent a la classe des rosmarinetea officinalis ou tetraclinis articulata est une des dernieres especes arborescentes. Au sein de ces trois unites superieures, ont ete decrites 25 associations dont 22 sont nouvelles. Leurs affinites avec d'autres groupements d'algerie, de tunisie et maroc ainsi que leurs caracteristiques ecologiques sont precisees. Les potentialites sylvicoles du thuya de berberie, longtemps sous-estimees en afrique du nord, sont examinees a la lumiere d'une etude de sa regeneration naturelle, de ses reponses aux differentes perturbations et de la productivite d'un reboisement experimental. Il en ressort que la regeneration par semis se fait normalement mais se trouve bloquee assez tot par plusieurs contraintes dont le paturage parait etre le plus significatif. Par ailleurs, face aux differents facteurs de perturbations, le thuya presente globalement comme le chene kermes une bonne resistance et se situe ainsi en bonne place parmi les principales essences forestieres et preforestieres du tell occidental. Enfin, l'analyse dendrometrique montre que la productivite est relativement faible mais non negligeable (1 m#3/ha/an)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (159 p., non pag.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 2291/1-2/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.