Etude in vitro et in vivo des gènes VIF et TAT du lentivirus caev : analyse dans le modèle caprin de candidats vaccin à base de virus vivants attenués

par Abdallah Harmache

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Marie Suzan.

Soutenue en 1995

à Aix-Marseille 2 , en partenariat avec Université d'Aix-Marseille II. Faculté des sciences (autre partenaire) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les lentivirus sont des retrovirus complexes largement repandus chez les mammiferes ou ils induisent des maladies degeneratives a evolution lente. Nous avons etudie dans le modele caprin le role des proteines virales vif et tat dans la replication virale et la pathogenese associee a l'infection par un clone moleculaire infectieux du lentivirus caev, responsable de l'arthrite et de l'encephalite caprine. L'interet du modele caprin est de permettre d'evaluer rapidement le pouvoir infectieux et pathogene de virus caev deletes dans les genes dits accessoires pour la replication virale. Notre travail s'articule en trois parties: 1) dans la premiere partie, nous nous sommes attaches a caracteriser, aussi bien in vitro que chez l'animal, le phenotype d'un virus caev mute dans le gene vif. Ainsi nous avons montre, grace a plusieurs mutants de deletion dans le gene vif, que ce gene est indispensable pour la replication efficace du virus caev dans des cellules primaires caprines. Ce resultat a ete confirme in vivo, chez les chevres inoculees avec l'un des mutants du gene vif. De plus, nous n'avons observe aucun signe pathologique du au virus chez les animaux qui ont recu le mutant vif-. Nous avons egalement determine, grace a une analyse quantitative d'un cycle replicatif unique du virus vif-, que la proteine vif intervient dans une etape tardive du cycle viral, comme la proteine vif de hiv. 2) la deuxieme partie de l'etude a ete consacree a l'etude de la proteine tat caev. Nous avons montre que la proteine tat caev n'est pas indispensable pour la replication virale aussi bien in vitro qu'au cours de l'infection de l'animal. Cette caracteristique s'ajoutant a d'autres permet de distinguer la proteine tat caev de la proteine tat des virus hiv. En revanche, notre travail permet de rapprocher la proteine tat caev de la proteine vpr des virus hiv. 3) dans la troisieme partie, nous avons evalue la capacite des animaux inocules avec les virus caev vif- ou tat- a resister a l'epreuve avec le virus caev sauvage. Nos resultats indiquent que la vaccination chevres avec le virus caev vif- ne suffit pas a proteger ces animaux contre l'infection et l'effet pathogene du virus sauvage. Dans le cas des animaux inocules avec le virus tat- ou avec l'adn proviral correspondant, nos resultats indiquent que ces preparations virales tat-, faiblement attenuees en terme de replication virale et de pathogenese, permettent de proteger les chevres lors de l'epreuve avec le virus sauvage. Nous avons observe une correlation entre l'efficacite de replication du virus mute utilise comme vaccin et sa capacite a induire une protection des chevres eprouvees

  • Titre traduit

    In vitro and in vivo study of the vif and tat genes of the caev lentivirus. Analysis of the live attenuated vaccines in the caprine model


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (109 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 80-109

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L24883
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.