Expression de la pseudo-chaîne légère ( L: like et VpréB) au cours des étapes précoces du développement des lymphocytes B dans la moelle osseuse humaine normale

par Valérie Guelpa-Fonfupt

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Michel Fougereau.


  • Résumé

    Dans le microenvironnement stromal de la moelle osseuse ou des organes lymphoides primaires ftaux, la differenciation d'une cellule souche hematopoietique en cellule b immature se fait selon un processus ordonne essentiellement caracterise par la mise en place des rearrangements et expressions des genes d'ig, h puis et , mais aussi par l'expression sequentielle de marqueurs de surface tels que cd34, cd10, cd19, cd20, cd21, cd22 dans des lignees cellulaires au stade preb, la chaine est associee avec une pseudo-chaine legere (l) composee des produits des genes like et vpreb, dans un complexe dont l'expression membranaire semble indispensable a la differenciation precoce des cellules b. Des 1991, un modele general de la differenciation, propose que la h et que le complexe l exprime par les cellules preb, persiste a la surface des cellules b immatures en coexpression avec les igm. Nous nous sommes efforces de preciser le modele de la differenciation des cellules b en definissant le profil d'expression de la l par les cellules de moelles osseuses humaines adultes. Des ac monoclonaux (acm) ont ete developpes contre le complexe preb et contre les partenaires du complexe. Differents acm presentant des specificites fines de la l, ont ete classes en 3 groupes selon qu'ils reconnaissent des lignees cellulaires prob, ou des lignees cellulaires preb, ou les deux. Le bilan des resultats obtenus avec les differents acm sur l'analyse des populations cellulaires normales, aboutit a la conclusion que, dans la moelle osseuse humaine adulte, la l est essentiellement exprimee par des cellules au stade prob en l'absence de chaine. A ce stade, la l est exprimee a la surface cellulaire en association avec des proteines de haut poids moleculaire. La population de cellules prob normales regroupe en fait au moins 3 sous-populations: de grosses cellules cd34#+l#+cd19#- et de petites cellules cd34#+l#+cd19#+ et cd34#-l#+cd19#+. Ainsi l'expression de la l sur des cellules cd34#+cd19#- peut signer l'engagement des cellules souches hematopoietiques dans le lignage b jusqu'alors determine par l'expression du cd19. L'absence de detection de cellules coexprimant et l a la surface cellulaire, laisse supposer que le compartiment de cellules preb exprimant l, s'il existe, est tres largement minoritaire dans la moelle osseuse humaine adulte. Ainsi, le profil d'expression de la l a la surface des cellules normales, permet d'envisager un role de la l intervenant des le stade prob

  • Titre traduit

    Pseudo-Light chain (Lambda-Like and Vpreb) expression during early stages of B lymphocytes development in normal human bone marrow


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 120 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 94-119

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L24804
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.