Etude de bactéries anaérobies strictes isolées d'environnements extrêmes : exemple de milieux hypersalés ou chauds

par Jean-Luc Cayol

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire. Microbiologie

Sous la direction de J.-L. GARCIA.

Soutenue en 1995

à Aix-Marseille 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette these a porte sur l'etude de certains ecosystemes hypersales africains et de certains puits de petrole presentant des salinites ou des temperatures elevees. Nos travaux ont permis d'isoler plusieurs nouvelles especes et un nouveau genre de bacteries fermentaires anaerobies strictes halophiles appartenant a la famille des haloanaerobiaceae. Deux souches methanogenes ont ete isolees d'une eau de gisement petrolier. La souche fr1t, bacterie halophile methylotrophe similaire a methanohalophilus mahii et la souche fr1f qui oxyde l'hydrogene dans les conditions de salinite les plus elevees que l'on connaisse (12%) et qui devrait definir un nouveau genre. Le premier transfert interespeces d'hydrogene sur glycerol entre des souches fermentaires et une bacterie sulfatoreductrice hydrogenotrophe a ete demontre dans les milieux contenant de fortes teneurs en nacl. Les processus de mineralisation de la matiere organique ont de ce fait, ete mieux compris. Des etudes physiologiques effectuees sur halothermothrix orenii et les deux souches methanogenes frit et fr1h ont permis de montrer que la glycine betaine intervenait comme osmoregulateur chez ces microorganismes. Cette molecule n'avait jamais ete observee chez les haloanaerobiaceae dont fait partie halothermothrix orenii. Les etudes effectuees sur une eau de gisement petrolier a haute temperature ont permis d'isoler une bacterie fermentaire appartenant au genre thermoanaerobacter (souche fr2) proche de t. Finnii. L'oxydation de l'hydrogene en presence de thiosulfate a ete demontree pour la premiere fois chez toutes les especes de ce genre. La decouverte de populations thiosulfato-reductrices non sulfato-reductrices remet en cause l'hypothese selon laquelle les bacteries sulfato-reductrices seraient les seuls intervenants dans les processus de corrosion bacterienne

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 139 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.