Analyse syntaxique des structures nominales intégrant une forme verbale de type une étude à faire : étude contrastive avec l'espagnol, l'italien et le portugais

par Eric Castagne

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Claire Blanche-Benveniste.


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Menee dans le cadre methodologique de l'approche pronominale, la these propose une analyse syntaxique des structures nominales integrant une forme verbale de type une etude a faire. Ces structures sont generalement analysees comme de simples complements du nom (ou du verbe ou de l'adjectif). Notre analyse distingue au moyen de criteres syntaxiques plusieurs types et sous-types. La valence de certains verbes, noms ou adjectifs est constitutee non pas seulemebt par un complement infinitif autonome, mais par la relation meme qui unit l'infinitif et un autre element 'c'est-a-dire diverses sortes de "nexus"). Derriere ces structures "superficielles" en apparence simples se revele une grande complexite relationnelle, comme par exemple dans les structures suivantes : - un etudiant long a comprendre les problemes - une etude longue a faire - un spectacle triste a mourir cette description est fondee sur un corpus de plus de 15 000 exemples oraux et ecrits. Une etude contrastive des strucutres de ce type dans trois autres langues romanes a permis de montrer que la frequence et l'extension des structures a v-er est specifique au francais et que les autres langues. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.