Le sang des chevaliers : réalité, symbole et religion dans les romans de chevalerie en vers des XIIe et XIIIe siècles

par Ève Derrien

Thèse de doctorat en Arts et lettres

Sous la direction de Jean Subrenat.


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Du realisme a l'exageration, le sang est toujours present dans le roman de chevalerie, ce monde de continuel combat. Cependant, l'image du sang n'est pas confinee au domaine de la guerre : outre son attirance pour la representation de la violence, la mentalite medievale apprecie le signe, l'evocation, l'embleme, et le sang lui offre le tresor de son symbolisme et de sa puissance esthetique. Enfin, le chevalier est un chretien qui evolue dans un monde aux multiples croyances : de la magie a la superstition, du fetichisme au christianisme, le sang est encore present, redemption ou malefice, souillure ou sacrifice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 570 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.