Etude d'un réchauffeur de fluides corrosifs

par Sylvain Lalot

Thèse de doctorat en Energétique

Sous la direction de Pierre Florent.

Soutenue en 1994

à Valenciennes .


  • Résumé

    Cette étude concerne un réchauffeur électrique de fluides corrosifs conçu à partir d'un échangeur de chaleur en graphite, à courants croisés. Les premiers essais ont montré une mauvaise répartition de la température du bloc d'échange et du fluide en sortie d'appareil. Nous avons donc étudié les éléments chauffants électriques, le bloc d'échange et la répartition du fluide dans celui-ci. Les caractéristiques des éléments chauffants utilisés ne pouvant pas être obtenues expérimentalement, nous les avons déterminées en utilisant une modélisation que nous avons validée sur d'autres éléments dont les résultats expérimentaux étaient connus. L'étude du bloc d'échange a révélé l'existence d'une limite supérieure du rapport des vitesses maximale et minimale dans l'appareil. Nous avons recherché la valeur de ce rapport en étudiant expérimentalement et par modélisation la répartition du débit. La valeur trouvée étant trop élevée nous avons cherché à homogénéiser l'écoulement du fluide dans l'appareil. Nous avons obtenu expérimentalement de bons résultats en plaçant un obstacle dans la boite à eau. Nous avons proposé une loi représentative de la répartition du fluide qui, sur la base d'hypothèses simplificatrices, nous permet de déterminer l'obstacle qui permet une utilisation optimale de l'appareil. Nous avons montré que l'utilisation d'un logiciel permet également de bonnes prévisions. Nous avons modifié notre prototype et nous avons repris nos essais avec succès. Les résultats obtenus pourraient être extrapolés à des réchauffeurs de fluides ordinaires dont le bloc d'échange serait en un matériau moins noble et donc moins couteux.

  • Titre traduit

    Study of a heater for corrosive fluids


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (116 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.112-116

Où se trouve cette thèse ?