Isolement du nematode teladorsagia circumcincta au sein des fermes caprines influence sur la variabilite morphologique, ecologique et genetique

par NADINE GASNIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. CABARET.

Soutenue en 1994

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les etudes epidemiologiques sont nombreuses sur ce parasite. Les travaux relatifs a l'ecologie sont assez rares, ceux concernant la morphometrie ou la genetique, tres rares. Des etudes anterieures ont montre l'isolement des fermes caprines en ce qui concerne les infestations par les helminthes. Les methodes d'elevage sont tres differentes selon les fermes, et les populations parasitaires pourraient etre diversifiees. L'objet du present travail est d'estimer la variabilite morphologique, ecologique et genetique du nematode teladorsagia circumcincta. Quatorze populations de t. Circumcincta provenant de chevres issues de fermes caprines situees dans le centre-ouest de la france ont ete etudiees. Les informations concernant l'historique des fermes (anciennete de l'elevage, origine et nombre de chevres achetees pour constituer le troupeau lors de la creation de la ferme, etc) et le mode d'elevage (taille du troupeau, utilisation des surfaces de paturages, traitements anthelminthiques, etc) ont ete recueillies. La morphologie des ufs et des larves infestantes ainsi que l'ecologie des stades libres ont ete etudiees dans un sous-echantillon de huit populations. La variabilite genetique a ete appreciee au moyen d'isoenzymes (malate deshydrogenase -mdh, lactate deshydrogenase -ldh, phosphoglucomutase -pgm, mannose-phosphate isomerase -mpi et glucose-phosphate isomerase -gpi), pour les 14 populations naturelles et pour trois generations d'un sous-echantillon de cinq isolats maintenus dans des conditions de laboratoire. Les populations naturelles de t. Circumcincta se differencient selon la presence d'un electromorphe supplementaire, a migration tres rapide au locus mdh-1 qui a ete mis en evidence dans plusieurs fermes caprines. Nous distinguons une souche vraisemblablement caprine (avec une frequence elevee de cet allele) et une souche ovicaprine (avec une frequence tres faible ou l'absence de cet allele). Nous supposons que celles-ci sont reliees a l'historique des chevre s introduites dans chacune des fermes et dependant de l'utilisation de paturages contamines par des chevres ou des moutons. Un deficit en heterozygotes a ete observe pour toutes les fermes et pour tous les systemes enzymatiques. Des variations tres faibles des moyennes (valeurs absolues) ont ete observees pour la morphologie des stades libres, ufs et larves infestantes. Les distributions de quelques caracteres morphologiques des larves, bien que plus informatives, restent insuffisantes pour caracteriser les populations. Les differences entre fermes restent modestes et la variabilite morphologique depend plus des conditions environnementales que de l'origine des isolats. La methode que nous avons etablie pour etudier la variabilite ecologique du developpement des ufs en larves infestantes semble valide. Certaines populations sont adaptees a la secheresse. D'autres se developpent mieux dans des conditions caracterisees par une humidite elevee associee a une temperature froide (4c) et d'autres encore par une humidite elevee combinee a une temperature chaude (superieure a 23c). Deux strategies independantes apparaissent parmi les populations etudiees. La premiere correspond a un succes eleve de l'infestation par la premiere generation de larves reliee a une faible survie des larves produites dans les generations suivantes. La seconde strategie se caracterise par une fertilite elevee des femelles avec une aptitude mediocre des ufs produits a evoluer en larves. Les trois estimations de la variabilite ne convergent pas completement. Cela tient sans doute au fait que pour chaque estimation de variabilite, seules quelques mesures sont realisees. Il semble qu'une convergence apparaisse pour les isolats maintenus depuis quelques generations dans les conditions de laboratoire: les isolats se ressemblent plus entre eux qu'avec leurs populations d'origine. De ces resultats, nous pouvons presumer que les donnees obtenues a partir de populations de nematodes maintenues en conditions experimentales peuvent se montrer trompeuses et devraient etre validees dans les conditions naturelles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 138 P.
  • Annexes : 227 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.