Antigenes de la membrane externe de brucella : etude immunochimique et evaluation de l'activite protectrice

par RAUL ALBERTO BOWDEN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Gérard Dubray.

Soutenue en 1994

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La brucellose est une zoonose majeure, mondialement repandue, qui affecte les animaux producteurs de lait et de viande, dont l'agent etiologique sont les bacteries du genre brucella. La lutte contre la brucellose est basee sur la vaccination et le depistage. Les vaccins actuels, bien qu'efficaces, compliquent le depistage de la maladie car ils provoquent des reactions serologiques difficiles a distinguer de celles dues a l'infection. Par ailleurs, le depistage est base sur la detection des anticorps diriges contre les lipopolyosides (lps) a la surface des brucella, et la protection est due aux antigenes protecteurs majeurs, probablement le lps et les proteines de la membrane externe (pme). Nous avons realise une caracterisation immunochimique des lps-s et r en electrophorese en gel de polyacrylamide et immunoempreinte. Des profils caracterises par de fines bandes de haut poids moleculaire, associes a la presence predominante des epitopes a et m, ont ete identifies pour les lps-s. Les profils des lps-r des souches en phase rugueuse (r) en general comportent deux bandes dans le bas du gel. Le developpement d'une methode immunoturbidimetrique, specifique d'un epitope de la chaine o du lps-s, a permis de doser le lps-s de brucella. Cette approche quantitative a mis en evidence des variations dans l'expression du lps-s chez la souche vaccinale b. Melitensis rev. 1(s) et chez la souche b. Melitensis ep de phenotype s-r. Des variations dans l'expression du lps-s en longueur et en quantite des molecules presentes a la surface-, affectent l'accessibilite des anticorps monoclonaux (acm) diriges contre les pme majeures et mineures et le lps-r. Des variations dans la reconnaissance des pme par des acm ont ete observees parmi les souches en phase r, dont b. Ovis et b. Canis. La cytometrie en flux associee a l'utilisation des acm a permis d'analyser les populations cellulaires de brucella et de reveler une heterogeneite dans l'expression de la pme de 31-34kda chez b. Melitensis b115 (r) et b. Canis (r). Des epreuves de protection passive chez la souris utilisant des acm anti-pme et anti-lps-r montrent d'une part une protection tres limitee pour quelques uns des acm contre une souche en phase lisse (s) (b. Abortus 544), et d'autre part une protection importante contre une souche en phase r (b. Ovis bow 63/290). L'activite protectrice des pme recombinantes de brucella a ete evaluee par des epreuves de protection active chez la souris. Trois pme (16, 5, 25 et 36 kda), obtenues comme proteines de fusion, et administrees en melange, se sont montrees inefficaces. La pme de 25 kda de b. Melitensis, exprimee a la surface d'e. Coli, a reduit l'infection splenique vis-a-vis de l'infection par trois souches de b. Melitensis utilisees pour l'epreuve. La reponse serologique est caracterisee par des anticorps majoritairement d'isotype igg2a reconnaissant la proteine native a la surface de brucella. Ces resultats montrent l'importance des structures de surface (lps et pme) qui interviendront probablement comme principes actifs des nouveaux vaccins envisages pour ameliorer la protection et la distinction entre les animaux infectes et vaccines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 245 P.
  • Annexes : REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.