Gestion des réserves au cours du cycle annuel chez un animal hibernant, le hérisson (Erinaceus europaeus L. )

par Marie-Paule Vignault

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Pierre Jouventin et de Georges Périquet.

Soutenue en 1994

à Tours .


  • Résumé

    Le hérisson gère sa balance énergétique différemment selon les saisons et selon les sexes. Pendant toute l'hibernation, la biotélémétrie de température a permis de suivre en continu les variations de la température corporelle chez l'animal en conditions climatiques naturelles. Nous avons montré que: lors de l'entrée en hibernation, plus précoce chez les mâles, de courtes hypothermies nocturnes apparaissent, pendant l'hibernation proprement dite, la durée des phases de torpeur augmente lorsque la température ambiante diminue, la sortie de l'hibernation est plus précoce chez les mâles (janvier, rythme interne) que chez les femelles (mars-avril, dépendante des conditions du milieu). Nous avons mesuré par calorimétrie indirecte l'importance des dépenses énergétiques au cours de chaque phase : le coût de l'hypothermie représente 1/100eme du coût de l'euthermie et le coût du réchauffement est très élevé. A partir de ces mesures (durée et coût), nous avons établi le bilan énergétique de l'hibernation: l'économie est de 51% par mois chez les mâles et de 62%, chez les femelles. Pendant la vie active, le coût de la reproduction a été mesuré pour la première fois chez le hérisson, par calorimétrie indirecte. Le coût de la gestation peut atteindre une augmentation de +8% du cout de la maintenance chez la femelle, et le coût de la lactation, 3 fois plus. Après la reproduction, le hérisson prépare l'hibernation suivante. La méthode de dilution isotopique, utilisée pour la première fois chez le hérisson et la calorimétrie indirecte nous ont permis de montrer que l'animal abaisse son taux métabolique de repos afin de constituer des réserves. En conclusion, le mâle, avec une programmation stricte de l'activité, doit constituer des réserves suffisantes pour l'hibernation et la reproduction (préparation et accouplement). Chez les femelles, une programmation plus souple permet de réaliser les activités les plus couteuses (reproduction), seulement lorsque les conditions du milieu sont favorables

  • Titre traduit

    Energetics and variations in body reserves over the annual cycle in the european hedgehog (Erinaceus europaeus L.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 215 p.
  • Annexes : 442 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-1994-TOUR-4005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.